21 Septembre 2018

Angola: Le pays confirme son soutien à la stabilisation du Royaume du Lesotho

Maseru — L'Angola continuera à contribuer au renforcement de la stabilité et au bien-être du Royaume du Lesotho, a déclaré jeudi dans la ville de Maseru, le ministre angolais de la Défense nationale, Salviano Sequeira.

Lors de la cérémonie de passation de pouvoir à la tête de la Mission de prévention de la SADC au Royaume du Lesotho (SAPMIL), entre l'Angola et la Zambie, le ministre angolais a déclaré que le pays continuerait à participer à la mission de rétablissement de la sécurité et de la stabilité dans ce royaume.

En représentation du Commandant en chef des Forces Armées Angolaises (FAA), João Lourenço, le ministre a souligné que la participation de l'Angola à la mission du Royaume du Lesotho serait source d'inspiration pour de futures missions internationales dans d'autres régions, dans le cadre de l'Union africaine ou même dans les Nations Unies Unis.

Il a rappelé que le continent africain vivait encore des problèmes de garantir la paix et la stabilité dans de nombreuses régions et, par conséquent, avait besoin des mécanismes multilatéraux pour prévenir ou minimiser leurs effets.

Selon lui, le Lesotho fait partie d'une région qui vise l'intégration, la croissance durable et la maximisation de ses ressources naturelles.

La cérémonie de transfert de la direction de l'Angola à la Zambie du SAPMIL a été assistée par les hauts dirigeants zambiens, lesothans et les représentants du corps diplomatique et des organisations internationales accréditées dans le Royaume du Lesotho.

Angola

IATF - La Banque africaine envisage de tenir un forum en Angola

La Banque Africaine des Exportations et Importations (Afreximbank) envisage de réaliser en avril 2019 en Angola,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.