22 Septembre 2018

Comores: Emigration médicale, comment et pourquoi la freiner?

Dominique Voynet, inspectrice générale des affaires sociales en France, a quitté les Comores vendredi au terme d'une mission de quatre jours destinée à découvrir les centres de soins à travers tout le pays afin d'orienter au mieux la coopération bilatérale entre la France et les Comores en matière de santé. L'île de Mayotte, département français de l'archipel des Comores, ne parvient plus à absorber les flux migratoires en provenance des îles soeurs. Accompagnée du préfet Marcel Renouf, Dominique Voynet a fait un tour d'horizon des défis à relever. Reportage.

Ralentir la migration, du reste de l'archipel vers Mayotte sous administration française, ne sera possible qu'avec un système de soins adapté, selon Dominique Voynet, inspectrice générale aux affaires sociales.

« C'est une mission politique demandée par le président de la République française qui veut redynamiser la coopération sanitaire pour permettre à un maximum d'habitants des Comores de se soigner et de vivre, dans des conditions décentes, sur son île de résidence. Mais nous savons aussi que les questions de santé ne sont pas le principal déterminant du départ. On souhaite aboutir à un accord intergouvernemental sur la santé, pour que les questions de santé ne soient jamais instrumentalisées dans les crises politiques. »

Les pistes de solutions se dessinent clairement et respectent la feuille de route du gouvernement comorien poursuit le Dr Dominique Voynet. « Nous avons bien noté les trois priorités du gouvernement comorien et elles nous semblent cohérentes et lucides. La mise en place d'une assurance médicale généralisée. C'est un chantier énorme. Le deuxième chantier c'est la formation des professionnels de santé. Et puis le troisième aspect c'est vraiment l'amélioration de la qualité de l'offre de soins. Il faut que les Comoriens aient confiance en leur système de santé qui doit être accessible à chacun : accessible financièrement, accessible géographiquement, accessible de par la diversité de l'offre qui va être proposée. »

Cette mission devrait revenir aux Comores dans les prochains mois.

Comores

L'accord de désarmement prolongé à Anjouan

Sur l'île comorienne d'Anjouan, les civils armés ne se sont pas rendus ce 19 octobre malgré le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.