22 Septembre 2018

Sénégal: Décès de Bruno Datta - Le Palais perd son totem

Le chef de protocole du palais de la République depuis l'indépendance (il a été nommé exactement en 1978 en remplacement Cheikh Ly), Bruno Diatta est mort hier, vendredi 21 septembre à l'âge de 70 ans. Le Sénégal perd ainsi un homme d'une longévité inégalable puisqu'il a servi tour à tour, les Présidents de Senghor, Diouf, Wade et Sall.

Bruno Diatta est mort ! Le Chef de protocole du palais de la République a tiré sa révérence hier, vendredi 21 septembre. L'homme a travaillé aux côtés des différents présidents de la République depuis l'indépendance à nos jours. Bruno Diatta est arrivé au palais de la République à la fin de la décennie 70, précisément en juin 1978 en remplacement de Cheikh Ly.

C'est le président Léopold Sédar Senghor qui l'avait repéré alors qu'il était en service au ministère des affaires étrangères. En 1979, il succède à ce poste Cheikh Ly, devenu ambassadeur du Sénégal en Allemagne. Il est diplômé de l'Ecole nationale d'administration. Agé de 70 ans, le défunt chef de protocole du Palais est né le 22 octobre 1948 à Saint Louis. Son père Eduard Diatta est un ancien ministre avant l'indépendance.

Il était parmi les très proches collaborateurs du président Léopold Sédar Senghor. Sa mère Clothilde d'Erneville est une mulâtresse de l'ancienne capitale du Sénégal, Saint-Louis, ville où le père de Bruno a servi comme fonctionnaire et où Bruno Diatta a fait ses études. Selon plusieurs témoignages, Bruno Diatta était d'un professionnalisme exemplaire, d'une rigueur incommensurable et d'un grand sens de responsabilité.

L'homme était aussi d'une discrétion légendaire. Parti à la retraite sous le magistère d'Abdoulaye Wade, Bruno Diatta est resté au Palais. Marié à Thérèse Turpin, il est père de trois enfants dont deux filles et un garçon.

MACKY ANNULE SON VOYAGE AU MALI SUR LE TARMAC DE L'AEROPORT LEOPOLD SEDAR SENGHOR

Après son décès, le président Macky Sall en partance pour la prestation de serment du président réélu du Mali Ibrahim Boubacar Keita, a annulé son voyage alors qu'il était sur le tarmac de l'aéroport Léopold Sédar Senghor. A travers un communiqué, le président de la République a exprimé sa profonde tristesse après la disparation d'un homme dont il loue la fidélité, la discrétion, la loyauté et la compétence.

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé a salué le «grand sens de responsabilité» du défunt. Mieux, dit-il l'homme était d'une loyauté sans faille envers les institutions de la République. Le président de l'Assemblée Nationale, Moustapha Niasse n'est pas du reste. Il a salué la mémoire d'un fonctionnaire hors-pair qui a eu à travailler sans relâche pour sa nation.

Pour Moustapha Niasse, l'ancien chef de protocole du palais était aussi un homme rompu à la tâche. L'ambassadeur Fallilou Kane, membre du corps diplomatique a qualifié le décès de Bruno Diatta d'un baobab qui s'éffondre. En ces douloureuses circonstances, Sud Quotidien présente ses sincères condoléances à toute la République et à la famille éplorée.

Réactions

ALY NGOUILLE NDIAYE MINISTRE DE L'INTERIEUR : «Il incarnait l'Homme d'Etat dans toute sa plénitude»

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris ce vendredi, le rappel à Dieu de M. Bruno Diatta. J'ai connu M Diatta en siégeant au gouvernement aux côtés du chef de l'Etat, son Excellence, M le Président de la République Macky SALL. Alors, j'ai connu un homme courtois et respectueux. Un homme loyal et très professionnel. Il savait prodiguer de bons conseils mais pouvait rappeler à l'ordre avec diplomatie. Bruno Diatta incarnait l'Homme d'Etat dans toute sa plénitude. Ayant servi quatre chefs d'Etat du Sénégal, l'homme connaissait beaucoup de choses mais n'a jamais rien dévoilé. Le Sénégal perd ainsi, un homme d'Etat accompli, un diplomate chevronné. Nous présentons nos plus sincères condoléances à son Excellence M le Président, à sa famille et à tout le peuple sénégalais. Bruno était un patrimoine national. Un vrai patriote. Que Dieu lui accorde son pardon et l'accueille dans ses paradis. Paix à son âme. Aly Ngouille N'diaye

AÏSSATA TALL SALL : «Bruno Diatta était un homme d'une gentillesse et d'un dévouement à l'Etat à nulle autre pareille»

Sur sa page facebook, le député et maire de Podor, Me Aïssata Tall Sall estime que le défunt était "un homme d'une gentillesse et d'un dévouement à l'Etat à nulle autre pareille" "De New-York où je me trouve pour l'Assemblée Générale des Nations Unies, j'apprends avec consternation la disparition du Ministre Bruno Diatta. J'ai connu Son Excellence Bruno Diatta en sa qualité de chef de protocole du Président Abdou Diouf. La courtoisie, l'extrême délicatesse et la discrétion caractérisaient, au-delà de tout, cet homme d'une gentillesse et d'un dévouement à l'Etat à nulle autre pareille. Avec sa disparition, nous perdons un des plus illustres gardiens de nos grandes traditions républicaines dont il était un des chantres les plus dévoués. Dans ces temps de grands désordres républicains et citoyens, sa mort devra sonner comme un toscin afin que nous nous remémorions que l'unité de notre pays, sa stabilité et son cadre républicain sont à défendre et préserver car dépassant nos petites personnes ainsi que nos grandes ambitions. Paix à son âme et toute notre affection à Thérèse et à leurs enfants".

AIR SENEGAL PRESENTE SES CONDOLEANCES

C'est avec une grande tristesse qu'Air Sénégal a appris le décès de Monsieur Bruno Diatta, ministre chef du Protocole de la Présidence de la République du Sénégal.

Au nom de l'ensemble du personnel d'Air Sénégal, et en mon nom personnel, je tiens à exprimer nos plus sincères condoléances à la famille de Monsieur Bruno Diatta ainsi qu'au peuple sénégalais. Homme engagé, Bruno Diatta a participé, grâce à son savoir-faire, son expertise et son grand talent de diplomate, au développement et au rayonnement du pays au travers des différents chefs d'État qu'il a accompagnés tout au long de sa brillante carrière.

Ami de longue date de Bruno Diatta pour lequel j'ai toujours eu un grand respect et une grande admiration, je souhaite transmettre à sa famille l'expression de ma profonde sympathie. C'est avec émotion que je m'associe à leurs prières. Bruno Diatta laisse dans nos cœurs et dans nos mémoires la marque d'un homme dont la compétence et la bienveillance n'ont d'égal que la modestie et la discrétion. Son souvenir restera à jamais gravé en nous.

Philippe Bohn, Directeur Général d'Air Sénégal.

ROBERT SAGNA : «Bruno Diatta, un monument disparaît »

« On ne parlera jamais assez de Bruno Diatta. C'est un monument. Il est tout ce qu'on peut considérer comme citoyen honnête, loyal au service de son pays. Son parcours est un parcours inégalé», a réagi Robert Sagna, l'ancien maire socialiste de la ville de Ziguinchor, sur les ondes de la Rfm.

OUSMANE SONKO : « Un des hommes que j'aurais souhaité avoir comme collaborateur... »

Le leader de Pastef Ousmane Sonko a réagi sur sa page Facebook suite au décès ce vendredi 21 septembre 2019 du chef de protocole de la Présidence de la République, Bruno Diatta. Il lui a rendu un vibrant hommage et a également manifesté sa volonté de vouloir collaborer avec l'ancien ministre, chef de protocole de la présidence.

« Un des hommes que j'aurais souhaité avoir comme collaborateur alors que je ne le connais pas et ne l'ai jamais rencontré. Mais il n'est pas besoin de connaître #Bruno_Diatta pour avoir des certitudes sur ses qualités : sa rigueur, son professionnalisme, son patriotisme. L'expression commis de l'État semble avoir été toute taillée pour lui seul. Reposez en paix Tonton #Bruno,

la République vous est redevable », a déclaré Ousmane Sonko sur sa page facebook.

PIERRE GOUDIABY ATEPA : « Bruno Diatta ne partira pas, il nous a juste quittés »

L'annonce du décès du chef de protocole de la présidence de la République du Sénégal, Bruno Diatta, a ébranlé l'architecte Pierre Goudiaby Atépa. Et il ne veut pas qu'on conjugue son ami au passé. A Bamako où il se trouve, l'architecte bâtisseur a prié pour le repos de l'âme de son ami de 50 ans. «Nous sommes un groupe d'amis et nous nous rencontrions souvent pour discuter de tout», témoigne l'architecte. Aussi Pierre Goudiaby Atepa a fait savoir que l'homme qui vient de quitter ce bas monde a marié ses deux filles à ses deux neveux. Et Thérèse, l'épouse de Bruno Diatta, est une proche du bâtisseur.

Refusant de considérer la mort de son ami comme un départ définitif, Pierre Goudiaby Atépa a déclaré que le défunt s'est juste éclipsé. «La mort de Bruno est une immense perte pour toute l'Afrique. Bruno Diatta ne partira pas, il nous a juste quittés», déclare l'architecte.

MANKEUR NDIAYE : « Un grand homme d'Etat,... »

« Un grand homme d'Etat, une image, un symbole, une élégance, une prestance et une présence. Un homme d'une courtoisie ferme et d'une fermeté toute courtoise. Un homme de solutions face souvent à d'inextricables problèmes protocolaires. Car le Protocole c'est ce qu'il y a de plus difficile et complexe dans notre métier de diplomate. Il est difficile et complexe parce qu'il est au cœur des règles et des pratiques de fonctionnement de l'Etat, qu'on soit en République ou en Royaume. En protocole, on évite de créer des précédents car tout précédent crée un précédent et devient une règle. Le protocole c'est l'étiquette, le rang, les préséances, les us et coutumes de l'Etat. Et Bruno a su se mouvoir dans cette jungle avec finesse, en inventant souvent des solutions inédites pour éviter des crises, voire parfois l'irréparable. J'ai le bonheur de travailler avec lui très étroitement durant mes sept(7) années de directeur de cabinet du ministre des affaires étrangères et mes cinq(5) années comme ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l'extérieur. Rarement, un homme n'aura incarné l'Etat républicain, par sa loyauté aux institutions et aux hommes et femmes qui les ont symbolisées, par son sens presqu'inné de l'Etat, de l'équité, par l'attachement à son métier et à son travail au quotidien. Diplomate de carrière sorti de l'ENA en 1973, Bruno ,comme on l'appelle affectueusement, restera, pour très longtemps encore, le symbole fixe de la permanence de notre République »

Mankeur Ndiaye

TOMBONG GUEYE, MAIRE DE LA COMMUNE DE DIEMBERING : «C'est une grosse perte pour le Sénégal et plus précisément pour la Casamance »

«C'est une grosse perte pour le Sénégal et plus précisément pour la Casamance . Si on est respecté dans le monde entier, c'est en partie grâce à nos valeurs cardinales faites de courtoisie, de respect et surtout de courage et d'intégrité qu'il a pu vendre un peu partout à travers le monde. C'est un grand Monsieur qui s'en est allé après avoir loyalement servi les différents régimes qui se sont succédé à la tête du pays. Avec sa perte, c'est la Casamance, le Sénégal qui voit s'en aller l'un de ses fils les plus illustres. Je voudrais m'incliner pieusement devant sa mémoire et prier Dieu qu'il puisse l'accueillir dans son paradis. C'est ma commune Diembéring parce qu'il est originaire de Cabrousse, village de Aline Sitoé Diatta qui perd en même temps son ambassadeur itinérant tout à fait éternel. Il a beaucoup vendu l'image de la commune et nous a beaucoup soutenu parce que c'est un partenaire tout à fait stratégique », témoigne encore le maire.

« Quand j'étais dans le mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel), je venais très souvent voyager avec le président de la République. Je retiens de lui sa simplicité, son efficacité, mais aussi le travail qu'il a mené auprès des présidents de la République et plus particulièrement le président Abdoulaye Wade que nous avons bien côtoyé en tant que jeunes étudiants engagés à ses côtés. Je me rappelle une fois, alors que nous étions à Somone en pleine université libérale, Wade était venu à la salle 100 lui en prévenir. Mais c'est gentiment qu'il est venu lui dire que ce n'est pas comme ça que les choses devraient marcher. Wade l'a compris et lui dit : « je sais que tu fais ton travail . Je m'en excuse parce que je sais que j'ai violé une règle. Mais comprends-moi parce que je suis avec ma jeunesse ».

« Je retiens de lui quelqu'un de très courtois. Il l'était jusque dans les derniers gestes. C'est une grosse perte pour le Sénégal parce que dans ses interventions, il véhiculait beaucoup de messages à la jeunesse du Sénégal».

EL HADJI MANSOUR MBAYE : «Son père était le ministre des travaux publics »

«Son père était le ministre des travaux publics (Edouard Diatta), rappelle d'emblée El Hadj Mansour Mbaye, communicateur traditionnel, après le décès de Bruno Diatta.

Interrogé par Sud fm, il décrit le défunt comme « un homme d'une totale discrétion, très effacé. »

Le chef de protocole à la présidence de la République de Senghor à Macky Sall s'est éteint à l'âge de 70 ans, ce vendredi, rapporte Sud fm.

NOUHA CISSE : « Un modèle de fidélité et de loyauté »

« En tant que Sénégalais, j'ai appris la nouvelle avec une grande tristesse. En tant que Casamançais, je suis profondément choqué. Mais en tant que croyant, je m'en remets à Allah », a réagi le professeur Nouha Cissé à l'annonce de la mort de Bruno Diatta.

L'historien présente Bruno Diatta, chef du protocole du président de la République comme « un modèle de fidélité et de loyauté ». Pour le professeur Nouha Cissé, Bruno Diatta est parti avec un pan de l'histoire du Sénégal post colonial. « Il n'aurait pas fait long feu comme chef de protocole s'il n'était pas un homme d'Etat en ce qu'il y a côtoyé quatre présidents de tempéraments différents », a-t-il souligné. Ce qu'il faut donc retenir de lui et qui fait qu'il est à présenter comme un modèle aux Sénégalais, c'est que Bruno n'a jamais été partisan. Il était un grand homme, un grand républicain qui était la mémoire du Sénégal.

Sénégal

Présidentielle - Khalifa Sall et Karim Wade associés dans la lutte

Au Sénégal, Karim Wade et Khalifa Sall se sont associés dans leur combat pour participer à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.