22 Septembre 2018

Guinée: Destitution de Kelefa Sall - « Les initiateurs de ce projet nous trouverons sur leur chemin », prévient Cellou Dalein

Photo: Balai Citoyen/Facebook
Le Balai Citoyen de Guinée manifestant devant les locaux de cour Constitutionnelle

La crise qui perdure à la cour constitution suite à la destitution en violation de la loi du président de cette institution, continue à suscité des débats dans la cité. Le chef de file de l'opposition guinéenne a déclaré son soutien à Kelefa Sall samedi 22 septembre 2018 à l'assemblée générale de l'UFDG.

Selon Celou Dalein Diallo, le désordre qu'il y a à la cour constitutionnelle, une institution qui a des responsabilités importantes mais Alpha Condé a décidé de déstabiliser cette institution pour qu'elle soit une pièce raisonnable de ce qu'il veut. « On a déjà décidé qu'on va se mobiliser pour empêcher le coup de force qu'il est en train de préparer contre la cour constitutionnelle, contre les institutions de la République ».

Il a continué en disant que les institutions l'INIDH, l'Assemblée Nationale ont voté une loi et l'envoyer au chef de l'Etat pour la promulgation, ce dernier aurait profité pour modifier cette loi, pour l'adapter à ses besoins.

« Un président qui fait ça, nous avions saisis la cour suprême mais comme vous le savez, les institutions sont inféodées. Ils ont considéré que notre requête n'était pas recevable ».

« Aujourd'hui, avec la position connue que M. Kelefa Sall ne veut pas de troisième mandat, qu'il veut défendre la constitution, il faut tout faire pour le faire partir mais les initiateurs de ce projet nous trouverons sur leur chemin. On ne l'acceptera pas, la Guinée ne l'acceptera pas. C'est une question qui interpelle tous les guinéens, c'est pourquoi toute la Guinée est mobilisée pour dire halte pour arrêter M. Alpha Condé pour ce qu'il est déterminé à perpétrer ce coup de force. On n'acceptera pas, les guinéens se mobiliseront pour l'arrêter et pour maintenir M. Kelefa Sall à la tête de cette institution de la République », a martelé le leader de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée.

Pour lui, ceux qui ont décidé de destituer M. Sall en violation flagrante des dispositions de la constitution et de la loi portant création de la cour constitutionnelle, c'est eux qui n'ont pas leur place à la cour constitutionnelle. Le peuple de Guinée va réclamer leur départ et la réhabilitation dans tous ses droits du président Kelefa Sall.

En savoir plus

Crise à la Cour constitutionnelle - Une marche citoyenne et pacifique prévue le 27 septembre prochain

Marche pacifique de la société civile contre la hausse du prix du carburant Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.