Angola: La Tribunal confirme le traitement d'une affaire de transfert de 500 millions de dollars

José Filomeno dos Santos.

Luena — Le président de la Cour suprême, Rui Ferreira, a confirmé la réception et le traitement du procès de transfert illégal de 500 millions de dollars américains, de la Banque Nationale d'Angola (BNA) à un compte au Crédit Suisse à Londres (Angleterre).

Le procès, qui implique l'ancien gouverneur de la Banque Nationale d'Angola (BNA), Valter Filipe, et l'ancien président du Fonds souverain, José Filomeno dos Santos, est à l'étude par un juge qui décidera de la suite, a déclaré Rui Ferreira dans la ville de Luena.

Le juge président de la Cour suprême s'adressait vendredi à la presse, à la fin de sa visite de trois jours dans la province de Moxico, visant à faire le point sur le fonctionnement des organes de la justice dans la région, en tenant compte du processus de réforme en cours dans le pays.

"Comme vous le savez, les juges ont un devoir de modestie dans le traitement public des affaires relevant de leur juridiction. A cet égard, je peux dire que ce procès est oui à la Cour suprême », a assuré le responsable, également président du Conseil supérieur de la magistrature.

Selon Rui Ferreira, ce procès est dans sa phase initiale de traitement, il ne sait donc pas s'il y aura des instructions contradictoires à ce sujet.

Le transfert illégal a été effectué en 2017 sous prétexte d'assurer un financement présumé de 30 milliards de dollars, en faveur de l'Etat angolais, qui n'a pas eu lieu.

L'opération se révélerait être un scandale contre l'Etat angolais. Les autorités de Londres ont soupçonné le transfert et ont donc bloqué les fonds.

Autour de ce processus, nous avons entendu neuf déclarant et fait des fouilles domiciliaires et dans eds bureaux et avons saisis des documents et d'autres objets liés à des moyens illicites, y compris les ordinateurs, les lecteurs de stylo, entre autres, pour en extraire des éléments reliés au crime.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.