23 Septembre 2018

Angola: Le pays enregistre 3.674 décès par noyade en huit ans

Luanda — 3.674 décès par noyade ont été enregistrés durant la période 2010-2018 à travers le pays, a déclaré samedi, à Luanda, le secrétaire d'Etat de l'Intérieur pour la sécurité technique, Hermenegildo Felix.

Le responsable a fait cette déclaration lors de la cérémonie d'ouverture de la saison balnéaire 2018/2019, sous le slogan "Plus de sécurité, moins de noyade", qui s'est déroulée sur l'île de Luanda.

Selon lui, les données se réfèrent à 2010/2011 avec 502 décès (moins de 128 que l'année précédente), 2011/2012 avec 454 (-48), 2012/2013 avec 254 (-200), 2013/2014 avec 489 (+235), 2014/2015-438 (-52) 2015/2016-326 (-112) 2016/2017 656 (+330) et 2017/2018-555 (-101) morts.

Le secrétaire d'Etat a indiqué que les provinces qui ont enregistré le plus grand nombre de cas de noyade dans cette période ont été celles de Luanda, Benguela, Namibe, Lunda Norte et Huambo, et que ces derniers temps, les noyades ont souvent lieu dans les puits.

L'Organisation mondiale de la santé estime qu'environ un demi-million de personnes meurent chaque année de la noyade et que près de deux millions de personnes souffrent de blessures permanentes ou similaires.

En outre, le commandant du service de protection civile et des pompiers, Bença Cavila, a dit que le nombre de noyades qui se produisent actuellement dans le monde est du aux 10 principales causes de décès au sein de la population mondiale et ont lieu avec une grande incidence dans pays sous-développés et en développement.

Selon le commandant, la négligence ou l'ignorance de la part de la population, le non-respect des conseils et souvent diffusés normes utiles sur les mesures de prévention, la sensibilisation et la protection des baigneurs sont parmi les principales causes du phénomène.

Benca Cavila a souligné que le ministère de l'Intérieur continue de travailler pour inverser cette situation avec la mise en œuvre des actions de caractère préventif, comme sensibiliser et mobiliser la population, signaler les zones interdites, intensifier le travail de coopération et de partenariat, diffuser constamment des conseils utiles, adopter et promouvoir des politiques de gestion intégrée et développer un rôle interventionnel de sauvetage et secours.

À l'occasion, il attire l'attention sur le personnel détaché dans les provinces côtières dans le sens de continuer à opter pour une conduite disciplinaire et un esprit de mission exemplaire, dans la patrouille sur les plages et la protection de baigneur.

Angola

Expulsions de Congolais d'Angola - La classe politique s'empare de l'affaire

L'expulsion de Congolais vivant en Angola continue. Plusieurs dizaines de refoulés et de retournés… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.