23 Septembre 2018

Angola: Le MINJUD crée un groupe de travail pour lever la sanction d'Akwá

Luanda — Le Ministère de la Jeunesse et des Sports a créé un groupe de travail pour trouver des mécanismes pour mettre fin aux sanctions imposées par la Fédération internationale de football (FIFA) à l'ancien capitaine et meilleur buteur de l'équipe nationale de football angolaise, Akwa.

L'information a été publiée samedi à Luanda, par le secrétaire d'Etat à la Jeunesse et aux Sports, Carlos Almeida, indiquant que le ministère en partenariat avec la Fédération Angolaise de Football (FAF) et une organisation de la société civile étudent une proposition, éventuellement, pour résoudre ce problème qui dure depuis neuf ans.

Se confiant à l'Angop, en marge de la cérémonie d'hommage aux anciens entraîneurs nationaux, Carlos Queiroz et Joca Santinho, tenue au stade de Coqueiros, le gouvernant a reconnu que dans le cas « Akwa », il y a l'implication de l'argent (260.000 dollars US), mais tout est en cours pour contourner cette situation de manière légale, conformément aux exigences de la FIFA.

À l'occasion, Carlos Almeida a également déclaré que l'affaire « Akwa » est l'une des questions qui figurent dans les priorités du leadership du ministère, souhaitant du succès dans la résolution de ce problème, de sorte que l'ancien joueur développe ses activités et que sa dignité soit reconnue.

La sanction imposée à Akwá est due au fait qu'il avait représenté l'équipe nationale à ce moment-là sans avoir été licencié par son ancien club du Qatar.

Angola

Les parlements devraient encourager les politiques pour les jeunes et les femmes

La députée Idalina Valente a estimé, à Gèneve, en Suisse, qu'il était… Plus »

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.