Afrique: Le Premier ministre mauricien appelle les pays africains à renforcer leur coopération économique

communiqué de presse

Port Louis, Maurice, le 20 septembre 2018 (CEA) - Le Premier ministre mauricien Pravind Kumar Jugnauth déclare ce jeudi, qu’il est nécessaire de renforcer la coopération économique entre les pays africains alors que le continent s’efforce de promouvoir un développement inclusif et durable.

M. Jugnauth dit qu’un dialogue constructif sur des thèmes communs pour le continent aidera les pays à partager leurs expériences, à échanger davantage les uns avec les autres et à renforcer davantage les relations dans une situation gagnant-gagnant.

Il s’exprimait dans ses bureaux de Port-Louis où il a rencontré une délégation de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) en marge de la vingt-quatrième session du Comité intergouvernemental d’experts (CIE) de l’Afrique australe. La délégation était dirigée par le Directeur du Bureau sous-régional de la CEA pour l’Afrique australe, M. Said Adejumobi. Les membres de la délégation comprenaient le Délégué régional de l’Union africaine pour l’Afrique australe, M. Auguste Ngomo, et de hauts représentants de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) et du Marché commun de l’Afrique de l’Est et australe (COMESA).

Le Premier ministre indique que la promotion des partenariats intra-africains constitue un axe majeur de son administration.

« Nous avons une excellente opportunité d’améliorer nos relations en Afrique au-delà des déclarations politiques. De grandes déclarations ont été faites par le passé et nous pensons qu’il est temps de prendre des mesures concrètes pour renforcer la coopération entre nos pays dans une situation où tout le monde est gagnant ; promouvoir le développement et nous aider à nous engager directement sur des questions d’intérêt mutuel, tout en mettant en œuvre ce dont nous convenons pour le bénéfice de notre peuple », informe-t-il.

Le Premier ministre affirme que Maurice a déjà des partenariats avec des pays comme le Ghana, le Sénégal, le Kenya, Madagascar et envisage travailler avec l’Afrique du Sud, mais souhaiterait œuvrer davantage avec d’autres pays africains.

M. Jugnauth ajoute que si Maurice a traditionnellement maintenu des relations avec l’Asie et l’Europe, il espère maintenant apporter cette expérience pour renforcer les relations de son pays avec l’Afrique dans une situation où tout le monde est gagnant. Une éducation de qualité, dit-il, est l’une des choses que propose Maurice, ajoutant que l’Afrique pourrait en profiter.

Il souligne que, même si Maurice est bien connue comme destination de vacances, son administration fait la promotion du pays à la fois comme une bonne destination pour les affaires et les vacances.

Le Chef de la délégation, M. Adejumobi, exprime sa gratitude au nom de son équipe pour avoir été invité à rencontrer le Premier ministre.

Il souligne l’importance de la réunion du CIE et de la réunion conjointe du groupe d’experts SADC-CEA de jeudi sur le « Rôle des petites et moyennes entreprises dans le processus d’industrialisation en Afrique australe » et comment la réunion a porté ses fruits en matière d’appui aux États membres en quête de solutions pour soutenir les PME afin de stimuler la croissance économique et l’industrialisation sur le continent.

M. Adejumobi se dit impressionné par la représentation de haut niveau tout au long de la réunion avec les ministres, les secrétaires permanents et d’autres hauts responsables de Maurice présents et participant pleinement.

« Votre Excellence, je voudrais engager une coopération et une collaboration plus approfondies entre le système des Nations Unies, l’Afrique et Maurice alors que nous travaillons ensemble pour essayer de trouver des solutions aux problèmes urgents du développement socioéconomique dans la région SADC et le continent dans son ensemble », affirme le Directeur de la CEA pour l’Afrique australe.

M. Ngomo, de la Commission de l’Union africaine, exprime sa gratitude pour la contribution opportune de Maurice à ses contributions financières à la CUA et appelle la nation à mettre à la disposition de l’Afrique son expertise et ses connaissances dans de nombreux domaines de coopération.

Il exprime également l’espoir que le 21 ème  siècle sera le temps de l’Afrique et que Maurice sera un acteur important dans la voie empruntée par les pays africains pour un développement inclusif et durable.

Thierry Mutombo Kalunji, Directeur du COMESA pour la promotion des investissements et le développement du secteur privé, réaffirme que Maurice est un fervent défenseur de la coopération intra-africaine, comme en témoigne le nombre d’accords de double imposition signés avec des pays africains. Le développement rapide que Maurice a connu dès les années 1960 alors qu’il n’était pas sous les feux de la rampe est un fait marquant sur la scène internationale, même s’il s’agit d’une petite nation. Le COMESA déclare que la confiance de Maurice en Afrique est démontrée par le nombre d’investissements réalisés dans d’autres pays africains.

Le Directeur de la politique, de la planification et de la mobilisation des ressources de la SADC, M. Mubita Luwabelwa, salue également Maurice pour sa qualité de membre de la SADC. Il souligne le rôle important que joue Maurice dans la poursuite du programme d’intégration régionale de la SADC, ajoutant que la région et l’Afrique dans son ensemble ont beaucoup à apprendre de la nation insulaire.

« Nous sommes également très reconnaissants pour l’authenticité et l’ingéniosité dont a fait preuve le peuple mauricien, ce qui en fait une revendication de l’Afrique », déclare M. Luwabelwa.

Plus de 80 hauts responsables politiques de la région, des praticiens et experts de premier plan, des opérateurs du secteur privé, la société civile, des agences de développement régionales et internationales, y compris des institutions financières de développement, prennent part à la réunion.

Publié par:

Section de la communication
Commission économique pour l’Afrique
B.P. 3001
Addis-Abeba
Éthiopie
Tél : +251 11 551 5826
Email :  ecainfo@uneca.org

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Economic Commission for Africa

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.