24 Septembre 2018

Maroc: La Commission de l'agriculture du Parlement européen recommande l'approbation du nouvel accord agricole Maroc-UE

La Commission de l'agriculture et du développement rural (AGRI) du Parlement européen a recommandé, dans un avis, l'approbation de l'accord agricole entre le Maroc et l'Union européenne visant à étendre les préférences commerciales aux produits agricoles et de la pêche issus de nos provinces du Sud.

Selon cet avis adressé à la Commission du commerce international (INTA) du Parlement européen, le nouvel accord agricole conforte la base légale des échanges préférentiels et fournit « un cadre stable et incontestable » aux échanges commerciaux avec "un important partenaire de l'UE", le Maroc.

Dans sa proposition de résolution, rappelle-t-on, la Commission INTA souligne elle aussi l'importance stratégique des relations entre le Maroc et l'Union européenne, encourage l'adoption de l'accord agricole dans sa nouvelle mouture et souligne la nécessité pour l'UE de sécuriser ses accords commerciaux avec ses partenaires.

La Commission du Parlement européen invite également les deux parties "à rétablir rapidement de bonnes relations commerciales et à progresser dans les négociations de la zone de libre-échange approfondi et complet".

Dans cette proposition de résolution, qui sera mise au vote début décembre au sein de la Commission INTA, il est clairement établi que le développement économique, social et environnemental actuel observé notamment dans les villes de Dakhla et Lâayoune est indéniable tout aussi que le potentiel considérable de création de nouvelles possibilités d'emploi local, tant pour les travailleurs peu qualifiés que les plus qualifiés.

A rappeler qu'une mission de la Commission INTA a effectué une visite les 3 et 4 septembre dans les provinces du Sud, destinée à montrer l'impact des efforts de développement consentis par le Maroc dans la région et le fort bénéfice des populations locales des ressources naturelles.

Dans sa proposition de résolution, la Commission parlementaire souligne que la population locale tire profit du développement économique et des retombées de l'investissement dans les infrastructures, la santé et l'éducation et reconnaît les investissements existants dans le secteur des énergies renouvelables et l'économie circulaire.

Tout en insistant sur le fait que des efforts supplémentaires sont nécessaires pour assurer une meilleure intégration dans toutes les parties de l'économie locale, la Commission INTA affirme qu'elle approuve les initiatives commerciales des jeunes des provinces du Sud, dont un grand nombre de femmes et souligne qu'ils ont besoin de possibilités d'exportation élargies afin de permettre d'investir davantage dans des secteurs à forte demande d'emploi.

La Commission, qui met en avant le potentiel stratégique de la région en tant que hub d'investissement pour le reste du continent africain, souligne que l'engagement continu de l'UE aura un effet de levier positif sur le développement durable de la région.

Attirant l'attention de l'UE sur la nécessité de préserver la sécurité juridique de ses accords commerciaux avec ses partenaires, la commission encourage les deux parties "à rétablir rapidement de bonnes relations commerciales et à progresser dans les négociations de la zone de libre-échange approfondi et complet".

Maroc

Des jeunes jugés pour avoir manifesté après la mort d'une migrante

Dix-neuf supporters marocains, dont dix mineurs, comparaissaient mercredi 17 octobre devant le tribunal de… Plus »

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.