Afrique: Pays de l'OPEP et non-OPEP décident le maintien du contrôle sur la production

Le comité ministériel conjoint des pays de l'OPEP et des pays non-OPEP était réunis à Alger ce dimanche 23 septembre. Ce comité qui existe depuis deux ans avait décidé de contrôler le niveau de production du pétrole. Une décision avait fait remonter les prix du baril. Hier, à Alger, le comité a décidé de maintenir le contrôle sur la production, au moins jusqu'à la fin de l'année.

L'accord du mois de juin reste en place, au moins jusqu'à la fin de l'année. Les pays producteurs de pétrole se sont accordés dimanche pour maintenir le contrôle de leur production. Mais, cet été, les objectifs de réduction ont été dépassés, créant des inquiétudes sur la disponibilité du pétrole face à la demande internationale. Alors, à Alger, les pays producteurs ont annoncé qu'ils visaient un respect strict de l'accord : comprendre, la production va augmenter à nouveau d'environ 500 000 barils par jour pour atteindre l'objectif initial.

Le prix du baril de pétrole a augmenté de 18% cette année, ce qui a provoqué beaucoup de critiques, notamment celle du président des Etats-Unis Donald Trump. Mais pour les ministres réunis à Alger, pas question de mettre fin aux restrictions. Tous estiment que le marché est équilibré. Pour l'Arabie saoudite, il n'y a aucun manque, les clients ont le pétrole qu'ils demandent. Le président de la compagnie algérienne Sonatrach s'est opposé à toute levée des restrictions, car, selon lui, un pétrole moins cher pourrait surtout ralentir les économies des pays producteurs en difficultés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.