24 Septembre 2018

Guinée Bissau: Pas de fonds pour financer la fête de l'indépendance

La Guinée-Bissau célèbre ce lundi le 44e anniversaire de son indépendance. Le pays a accédé à l'indépendance le 24 septembre 1974, après 11 ans de guerre contre l'armée coloniale portugaise. Mais les crises successives qu'a depuis connues la Guinée-Bissau ont fortement contribué à affaiblir son économie.

Le pays est en déliquescence financière et serait incapable de commémorer la date anniversaire de son indépendance. Les fonds disponibles, selon les autorités, sont plutôt destinés à financer les élections législatives prévues pour le 18 novembre. La communauté internationale reste réticente à débloquer des fonds pour les festivités.

Selon les autorités, la priorité ce sont les législatives prévues pour le 18 novembre. Pas de défilé militaire, une simple prise d'armes suffit. Le fonds fiduciaire dont la gestion est confiée au PNUD ne prévoit aucune dépense pour la fête d'indépendance.

Aristide Ocante Da Silva, ministre des Anciens combattants chargé de l'organisation des festivités, a déclaré : « Selon les informations disponibles, il n'y a aucune disponibilité financière dans le fonds fiduciaire. Les moyens dont dispose le ministère des Finances sont destinés à la Commission nationale des élections. Il n'y a donc pas de ressources financières disponibles pour l'organisation des festivités ».

Le gouvernement et ses partenaires avaient fixé d'un commun accord le budget pour les législatives de novembre 2018 et la présidentielle de mai 2019 à 7,5 millions de dollars, une somme que les autorités bissau-guinéennes veulent revoir à la hausse.

Mais combien existe-t-il réellement dans le fonds fiduciaire confié au PNUD, mystère. Ce flou expliquerait en partie les divergences entre le gouvernement bissau-guinéen et les représentants de la communauté internationale qui estiment que l'argent disponible suffit réellement pour lancer le processus. Un premier pas a été franchi avec le démarrage jeudi dernier du recensement, malgré le retard dans la mise en place des fonds promis par l'Union européenne et la Cédéao notamment.

Guinée Bissau

Crise dans le secteur du transport

La Guinée-Bissau était totalement paralysée, ce mardi 16 octobre, par un mouvement de grève… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.