23 Septembre 2018

Cote d'Ivoire: Exportations aux Etats-Unis - La Côte d'Ivoire en force à l'Agoa Expo à New York

Plusieurs opérateurs économiques exposent leurs produits lors de cet événement qui mobilise divers pays africains.

Dans le langage alimentaire, on parlerait volontiers de mise en bouche. Pays hôte de l'édition 2019 du Forum de l'Agoa (loi sur la croissance et les opportunités en Afrique votée par les Etats-Unis pour favoriser l'entrée sur le territoire américain de près de 7000 produits africains sans droits de douane), la Côte d'Ivoire a pris l'initiative d'organiser à New York, du 24 septembre au 1er octobre, une exposition de produits made in Africa dénommée « Expo Agoa Trade Fair ».

L'exposition prévue au New York Marriott Marquis Hotel de New York apparaît comme une entrée en matière, avec près d'une dizaine de pays africains invités qui viendront promouvoir leurs produits, en attendant l'expo grandeur nature qui accompagnera le Forum Agoa de l'an prochain à Abidjan.

L'enjeu est de taille, donc : profiter pleinement des opportunités qu'offre l'Agoa avant l'achèvement de ce dispositif préférentiel prévu en 2025. Ce qui justifie l'importance de la délégation ivoirienne composée de responsables de l'Ambassade de Côte d'Ivoire aux Etats-Unis et de la Délégation générale du service de promotion économique (Usa, Canada et Mexique) que dirige l'ambassadeur Inza Camara, de l'Association pour la promotion des exportations de Côte d'Ivoire avec à sa tête le Directeur général Guy M'Bengue et son adjoint, Gérard Amangoua, de cadres du ministère en charge du Commerce, et des opérateurs économiques issus de secteurs divers, du textile à l'agro-alimentaire.

Pour le Directeur général adjoint de l'APEX-CI, Gérard Amangoua qui a coaché ces opérateurs avant qu'ils ne quittent Abidjan pour la grande métropole américaine, l'Expo Agoa Trade Fair, est « une vitrine très forte pour l'exposition des produits made in Africa sur le marché américain. Cet événement devrait pouvoir porter des fruits pour une plus grande coopération entre l'Afrique et les USA ». Concrètement, il affiche pour objectifs, de faciliter l'accès du marché américain aux entreprises exportatrices, de créer les conditions de partenariat entre participants ivoiriens et agences publiques américaines et entreprises américaines, notamment à travers les panels de discussion et les rencontres B-to-B.

Il faut dire que la Côte d'Ivoire, redevenue éligible à ce mécanisme en 2011, profite encore peu des opportunités offertes, pour des raisons diverses dont la méconnaissance du marché américain et de ses règles, ainsi que de la professionnalisation encore embryonnaire des opérateurs économiques évoluant dans les secteurs de l'habillement, de l'agro-alimentaire ou de l'artisanat. Pour Ali Kéita, président de l'Interprofessionnelle du karité et Directeur général de Karité Ivoire, l'expo de New York devrait contribuer à mieux outiller les hommes et femmes d'affaires afin qu'ils se lancent à l'assaut du vaste marché américain avec davantage de chances de succès.

Pour les opérateurs économiques exposant au Marriott, l'Expo a aussi un air de grande première : pour la première fois depuis des décennies, ils ont eu l'opportunité de transporter leurs produits directement d'Abidjan vers les Etats-Unis à bord de la compagnie aérienne Ethiopian, qui assure trois fois par semaine, le vol direct Abidjan-Newark matérialisant la certification réussie de l'aéroport d'Abidjan.

Cote d'Ivoire

CAN 2019 - Rwanda et RCA frustrent Guinée et Côte d'Ivoire

L'équipe du Rwanda et celle de République centrafricaine ont respectivement fait match nul 1-0 et 0-0 face… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.