24 Septembre 2018

Burkina Faso: Situation sécuritaire nationale - Le NTD réaffirme son soutien au gouvernement

Le Nouveau temps pour la démocratie (NTD), a organisé, le samedi 22 septembre 2018 à Ouagadougou, une assemblée générale extraordinaire entrant dans le cadre de sa rentrée politique.

Le Nouveau temps pour la démocratie (NTD) entend apporter son soutien au gouvernement et aux Forces de défense et de sécurité (FDS). Il l'a réaffirmé, le samedi 22 septembre 2018 à Ouagadougou, lors d'une assemblée générale extraordinaire entrant dans le cadre de sa rentrée politique, sous le thème : « Consolidation des institutions républicaines, sécurité et cohésion sociale ». Selon le président du NTD, Vincent T. Dabilgou, lorsqu'un pays est attaqué, les citoyens doivent répondre par une mobilisation spéciale en tant que peuple, parti ou organisation de la société civile. « C'est pour cette raison que nous avons voulu à travers cette AG de notre parti, traduire notre soutien au président Roch Marc Christian Kaboré et à l'ensemble des Forces de défense et de sécurité.

Nous avons foi que notre armée est constituée de combattants », a indiqué M. Dabilgou. A l'entendre, le peuple burkinabè doit se donner la main pour défendre l'intégrité de leur territoire. Il a, en outre, précisé que leur rentrée politique n'est pas une rencontre pour empêcher la marche de l'opposition. « Il n'y a pas de raison pour que l'opposition ne fasse pas sa marche le 29 septembre 2018. Elle peut même en faire davantage, si elle pense que c'est le chemin pour développer le Burkina Faso », a-t-il dit. Aux dires de Malick Sangaré, militant de ce parti de la mouvance présidentielle, le NTD salue la collaboration des Burkinabè avec les FDS et soutient le plan d'actions du gouvernement en matière de renforcement des mesures « énergiques et urgentes » pour la sécurisation du territoire national. De l'avis de la Secrétaire générale (SG) nationale du parti, Zalissa Ouillio, les maux qui minent la société burkinabè obligent les citoyens à redoubler d'efforts dans l'unisson des fils et filles du pays. « Nous devons individuellement et collectivement cultiver la paix », a-t-elle ajouté.

Burkina Faso

Justice - La France transmet au Burkina des archives sur la mort de Thomas Sankara

Ces dossiers ont été transmis aux autorités burkinabè le 9 novembre dernier dans le cadre de… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.