24 Septembre 2018

Sénégal: 3ème comité de pilotage de l'Ifef - Le document strategique 2019 - 2022 validé

Le troisième Comité de pilotage de l'Institut de la francophonie pour l'éducation et la formation s'est réuni vendredi dernier, à Dakar. A cette occasion, Sérigne Mbaye Thiam, ministre de l'éducation nationale a fait savoir que 500 enseignants des régions de Kaolack et de Fatick ont pu bénéficier de la formation de capacitation à travers le programme Initiative francophone pour la formation à distance des maitres (Ifadem).

Venu présider la cérémonie d'ouverture de ladite rencontre, le ministre de l'Education nationale Sérigne Mbaye Thiam, dit ceci: «Cet institut qui accompagne nos états dans la mise en œuvre et dans la conceptualisation de leurs politiques éducatives notamment sur les questions relatives à l'éducation de base et à la formation, constitue une priorité majeure de nos gouvernements... ». Il poursuit: «des défis à relever par rapport à nos attentes sont nombreux. D'où l'intelligence dans la complémentarité des différents programmes mis en œuvre pour une meilleure visibilité des actions efficaces et efficientes».

Au menu des échanges, le document stratégique 2019-2022 autour duquel les acteurs ont examiné les rapports d'activité, proposer des stratégies et des outils de mise en œuvre de la programmation devant permettre d'assurer le suivi-évaluation, fournir un appui-conseil dans le plaidoyer et la mobilisation de ressources financières, entre autres...

500 enseignants formés

Au sujet de l'examen du document stratégique de l'institut, il est à noter qu' «au niveau du Sénégal, des résultats très appréciables ont été obtenus notamment dans les régions de Kaolack et Fatick avec 500 enseignants formés... à travers la formation à distance et la visualisation des cours. Son évaluation est en cours. Mais d'ores et déjà, nous nous sommes dans une bonne dynamique. Cette dynamique va se poursuivre dans le cadre de la phase d'extension a démarré bientôt pour 500 autres dans les localités où le besoin se fait plus sentir».

Gérald Richard, ministre de l'éducation et du développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick à son tour dira: «Sachez que mon département ne ménagera aucun effort pour l'avancement des dossiers de l'Ifef. Je puis vous assurer que nous collaborerons de près avec l'équipe de l'Ifef ... pour soutenir sa vision par la coopération, la concertation, l'ouverture, l'équité et la qualité... ».

Adama Ouane, administrateur de l'Organisation internationale de la francophonie dans son mot dira: «Ce document stratégique que nous validons ce jour sera notre cadre de référence devant permettre d'atteindre nos objectifs en matière de renforcement de capacité des enseignants, à travers la formation à distance. Par conséquent, nous devons tous ensemble s'accorder sur ledit document stratégique... ».

Ont pris part à cet atelier Penda Mbow, ministre représentante personnelle du Chef de l'État du Sénégal auprès de la Francophonie, d'Oswald Homeky, ministre des sports du Bénin et président de la Confejes et de Jacques Boureima KI, secrétaire général sortant de la Conférence des ministres de l'éducation des Etats et gouvernements de la Francophonie (Confemen).

Sénégal

Résurgence de la dengue au Sénégal

La dengue inquiète les populations dans plusieurs localités du Sénégal. Depuis quelques… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.