24 Septembre 2018

Tunisie: Modernité et créativité au palais d'El Abdellia

Le lieu d'abord, Al Abdellyia, vieux palais hafside, dont les murs racontent des histoires de transmission, mais dont le dépouillement et la sobriété font la part belle aux créations présentées.

Les choix, ensuite, visiblement sans concession, imposant des critères incontournables de créativité, mais aussi de rigueur dans la technique, de raffinement dans l'ouvrage. Ici, point de place pour les accumulations pseudo-ethniques, les variations folkloriques se prétendant patrimoniales auxquelles nous sommes trop souvent confrontés dans les foires, salons et autres manifestations. Dans les salles de Al Abdellyia, on présentait l'aboutissement d'une réflexion, le fruit d'une démarche. Des objets, des meubles qui se donnent une référence, assurent une relève, se réclament d'une continuité.

Au centre de la cour du palais, sur le bassin couvert où les princes hafsides aimaient à écouter de la musique, on avait installé une exposition de sièges iconiques racontant l'histoire du design sur un demi-siècle. Il y avait là la fameuse Panton, le non moins célèbre Egg, et les plus grands noms du design moderne de Prouvé à Eames.

Avec de telles références, il était difficile de présenter n'importe quoi. Et nos designers, pour jeunes qu'ils soient, ont su exceller.

Il serait difficile de les citer tous, mais au fil de nos haltes, nous nous sommes arrêté devant les tables lumineuses de JKlighting, superbe manière d'allier la finition parfaite de l'ébénisterie à des jeux de lumière. Nous avons adoré les tissages de Mina Ben Miled, et sa ligne Etandart, alliant le côté fruste de la laine naturelle brute à la sophistication du fil d'or, ainsi que l'étonnante robinetterie de bronze de Khansa Yazidi qui investit un créneau jusques-là vierge. Nous avons longtemps bavardé avec Soosen, jeune céramiste talentueuse qui dédie ses plats au portrait de son chien, et en fait des créations surréalistes. Nous avons particulièrement remarqué les masques inventés par les potières de Sejnane qui transcendent les traditionnelles maternités pour aller vers autre chose après avoir travaillé avec Meryem Besbès. Nous avons découvert les jeunes architectes d'Atelier des objets qui réinventent avec fantaisie des bougeoirs, des guéridons, alliant avec panache le bois, le marbre et le bronze. Nous avons retrouvé, sans surprise, XYZ qui ne cesse de renouveler une magnifique collection de céramiques, introduisant de subtiles harmonies de bleu nuit et d'or patiné.

Nous avons trouvé là, réunis sous l'étendard d'Idéo, une jeune création tunisienne intelligente, moderne, trouvant ses références dans un terroir certes, mais ayant su s'ouvrir aux vents du large, et capable de s'imposer à l'international.

Tunisie

Un jeune Tunisien surdoué derrière «mywikigenius.com»

Né le 7 juillet 1994, à Nabeul, M'hamed Ben Moussa obtint son baccalauréat section… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.