24 Septembre 2018

Tunisie: «La formation académique, une nécessité»

Pour exposer les raisons qui freinent la formation des joueurs au sein des clubs, nous avons contacté Ghazi Ghraïri, le directeur technique du CSS, qui a évoqué tout d'abord «le manque de moyens et surtout les problèmes d'ordre financier.

Je rappelle qu'il y a une circulaire adressée aux clubs, il y a cinq ans qui les obligent à consacrer 20% de leurs budgets à la formation, mais les présidents ignorent l'existence de ce document juridique. La direction technique de la FTF a aussi sa part de responsabilité puisqu'elle n'exige pas des clubs de recruter des directeurs techniques ayant la formation académique et l'expérience nécessaires. Il a donné l'exemple de la Fédération suisse de football qui affecte deux entraîneurs formateurs pour chaque club et prend en charge leurs salaires et indemnités.

La situation est alarmante au niveau des petits clubs, sans compter les retombées néfastes sur l'équipe nationale qui compte plus de joueurs évoluant à l'étranger que sur les joueurs locaux.

Je propose aux décideurs d'arrêter un projet de formation et de le soumettre aux clubs en les dotant des moyens nécessaires pour promouvoir notre football».

Tunisie

Quand la défiance remplace la confiance

Leurs revendications consistent à vouloir changer de statut et adhérer, de la sorte, à la… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.