24 Septembre 2018

Cameroun: Présidentielle - L'UE n'enverra pas ses observateurs

Selon son ambassadeur au Cameroun, Hans Peter Schadek, l'institution n'aurait pas reçu d'invitation de la part des autorités du pays.

Toujours présente pour observer le déroulement des élections en Afrique, l'Union européenne (UE) sera absente à la présidentielle qui aura lieu le 7 octobre au Cameroun.

Une option mal perçue par les candidats de l'opposition et la société civile qui redoutent déjà une manœuvre du pouvoir qui pourrait porter atteinte à la transparence et à la sincérité du scrutin.

Pour justifier son absence à cette mission d'observation, l'UE a évoqué deux principales raisons. La première tient à la réalité des restrictions budgétaires qui obligeraient certaine discrimination dans l'élaboration du planning d'interventions dans divers pays au niveau mondial.

La seconde est liée au fait que le Cameroun ne lui aurait pas adressé une invitation formelle, comme il est d'usage pour les processus électoraux.

Afin de manifester leurs inquiétudes quant à cette absence de la diplomatie européenne, les candidats de l'opposition qui prennent part à cette élection ont jugé que le pouvoir, en optant de ne pas l'inviter, n'a pas l'intention et la volonté de tenir une élection libre et transparente.

Notons que l'élection présidentielle au Cameroun pourra se dérouler sans le regard avisé d'autres observateurs et mandataires de Bruxelles. Ce sera une grande première depuis le retour du Cameroun au multipartisme en 1990.

Cameroun

Présidentielle 2018 - La mise au point du Pr Alain Fogue

"Refusez la haine , demandez le droit." C'est sur ces mots que le Professeur Alain Fogue, a conclu un entretien de 2h… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.