24 Septembre 2018

Burkina Faso: Yacouba Sawadogo, l'homme qui a sauvé des milliers de paysans

Des terres infertiles, converties en forêts, par un paysan au Burkina Faso. L'homme à la manoeuvre s'appelle Yacouba Sawadogo. Il a été récompensé avec le prix Right Livelihood (ou prix Nobel alternatif).

Yacouba Sawadogo, l'homme qui a arrêté l'avancée du désert de Yatenga, une province aride de la région nord du Burkina Faso. Mais il lui a fallu 40 ans et des méthodes qui lui ont valu le surnom de « l'idiot du village ».

"La nourriture est indispensable pour l'humanité. S'il y a assez à manger et si l'approvisionnement alimentaire est assuré, alors nous nous développerons. Mais si nous n'avons pas assez à manger, nous ne pourrons pas nous développer. Nous devons donc, avant tout, assurer la sécurité alimentaire," a déclaréYacouba Sawadogo joint par la DW.

Sa méthode, c'est le Zaï : une technique de préparation de la terre, avant l'hivernage. Il consiste de creuser et de remplir le sol de fumier, construire des murailles pour retenir la pluie et de planter des arbres. Le seul moyen de combattre la famine indique M. Sawadogo.

Quatre décennies plus tard

Les arbres de Yacouba ont attiré les oiseaux. Ils ont aussi donné des semences qui vont faire accroître la végétation. Résultat, une forêt d'une quinzaine d'hectares remplace le désert. Les sols sont regénérés, et les habitants du village de Grouga qui avaient fui la famine, sont retournés aux champs.

En guise de reconnaissance, le prix Right Livelihood a été décerné à Yacouba Sawadogo. Un prix créé depuis 1980, par Jakob von Uexkull, un Germano-Suédois qui fut parlementaire européen pour les Verts, après le refus de la fondation Nobel de créer des prix pour l'Environnement et le Développement. Mais le combat de Yacouba Sawadogo ne se limite pas à créer la forêt mais à la protéger aussi. "Nous ne devons pas être les ennemis de la nature. Personne ne s'occupe de nos forêts. La population a grandi et les forêts souffrent. Certaines personnes font de nos forêts ce qu'elles veulent. Elles les détruisent. Si vous coupez 10 arbres par jour et ne plantez pas d'autres dans l'année, nous irons vers la destruction", explique Yacouba.

Ainsi, "l'idiot du village" est devenu le sage du village, disons le héro du village. Désormais, le nom Yacouba Sawadogo dans tous les medias. Son action avait déjà été récompensée par le prix des Nations unies "Land for life"

Burkina Faso

Au lendemain d'une attaque, la ville de Djibo reprend son souffle

Au Burkina Faso, au lendemain de l'attaque contre la brigade de gendarmerie de la ville de Djibo, dans la province du… Plus »

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.