24 Septembre 2018

Tchad: Les habitants de N'Djamena se plaignent de la pénurie de carburant et de gaz butane

Au Tchad, les habitants de N'Djamena se plaignent de la pénurie de carburant et de gaz butane, depuis une semaine, qui a entraîné la flambée des prix du carburant alors que le pays est producteur de pétrole.

Tout serait parti de la décision du Directeur général adjoint de la raffinerie, fils du chef de l'Etat Deby nommant des proches à des postes de responsabilité sans aucune consultation avec le Directeur général titulaire, un chinois. Mécontent, celui-ci refuse de payer les employés recrutés par son adjoint et ordonne le 17 septembre la fermeture des vannes du pétrole à la raffinerie.

Le weekend dernier (22 et 23 septembre), Boukar Michel le ministre du pétrole et de l'énergie s'est rendu à la raffinerie pour s'enquérir de la situation. Selon lui, c'est l'application d'un accord de 2012 qui est à l'origine de cette situation. "Après plusieurs négociations, nous disons à la population que le problème est résolu. Vous voyez derrière moi, c'est le chargement de GPL (Gaz de Pétrole Liquéfiés) qui est entrain d'être fait, c'est pour répondre aux besoins de la population. Le Chef de l'Etat soucieux de sa population a souhaité qu'une solution rapide puisse être trouvée. Nos partenaires chinois ont accepté de reprendre avec la formation double cabine. C'est-à-dire un Tchadien et un Chinois au niveau de chaque poste" , a en croire le ministre, qui indique que cet accord prévoit une répartition équitable des postes entre Chinois et Tchadiens. Avant de déclaré que l'incident est désormais clos.

Pourtant malgré cette annonce, le gaz butane se fait toujours rare dans les points de vente. Idem pour les stations-service. En dehors de quelques trois stations-service des multinationales, plusieurs sites de distribution sont restés fermée ce lundi (24.09.) à N'Djaména.

Ce conducteur de moto taxi rencontré devant une station-service témoigne "d'énormes difficultés du fait qu'il fallait attendre des heures et des heures (pour avoir du carburant). "Ça fait vraiment de la peine. Ça fait plus de trente minutes que je suis ici. D'ailleurs je ne comprends pas pourquoi le Tchad est un pays pétrolier et puis on rencontre des difficultés rien que pour s'approvisionner en carburant. Je trouve que c'est injuste".

Les N'Djaménois se rabattent sur le carburant camerounais

Des petits commerçants à la sauvette profitent de la pénurie du carburant tchadien pour faire de la spéculation. Pour Daouda Elhadji Adam, Secrétaire générale de l'Association pour la défense des droits des consommateurs ADC, "cette situation n'est pas à l'avantage du gouvernement parce que la pénurie ouvre la porte au développement du commerce illicite des produits pétroliers qui est un danger pour l'économie et pour les finances publiques du Tchad alors que le pays traverse une situation de crise importante."

Daouda Elhadji Adam souhaite que "le ministère en charge du pétrole trouve une solution très rapidement pour que de telles situations ne se répètent pas."

Le gaz butane

Si les usagers parviennent à s'approvisionner en carburant dans quelques rares stations-service ou avec des vendeurs à la sauvette, le gaz butane par contre demeure toujours introuvable dans les points de vente ce lundi (24.09.18) dans la capitale tchadienne.

Tchad

L'ambassadeur du Cameroun en poste

S.E Mohaman Sani Tanimou, le nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun au Tchad, a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.