24 Septembre 2018

Burkina Faso: Le ministre Jacob Ouédraogo visite la ferme biologique du Larlé Naaba

Le ministre de l'Agriculture et des Aménagements hydraulique, Jacob Ouédraogo, a visité la ferme agrosylvopastoral « Burkina Sompagnimdé des origines » du Larlé Naaba Tigré, le jeudi 20 septembre 2018, à Dapélogo, à une quarantaine de kilomètres au nord de Ouagadougou.

Le Larlé Naaba Tigré a fait de la lutte contre la faim, son cheval de bataille. Ce vœu qui lui tient tant à cœur l'a conduit à s'investir dans le domaine agrosylvopastoral. Le ministre de l'Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo, accompagné des autorités locales de la région du Plateau central a visité, le jeudi 20 septembre 2018, la ferme « Sompagnimdé des origines » du Larlé Naaba Tigré située dans la commune rurale de Dapélogo. Sur un terrain d'environ 135 hectares, le promoteur mène des activités d'élevage et d'agriculture.

La ferme est subdivisée en deux surfaces d'exploitation et abrite des cultures de saison hivernale, mais également de contre-saison. On y trouve, entre autres, des légumineuses, des cultures maraîchères, des céréales, et des agrumes. A côté de la pisciculture, l'élevage y est pratiqué et les couveuses de la ferme sont alimentées par l'énergie solaire.

Les cultures de contre-saison sont pratiquées grâce à l'irrigation au sein de la ferme et l'engrais utilisé est purement biologique. Il s'agit du compost et l'engrais liquide fabriqués sur place. Pour ce qui est du mung bean, les récoltes attendues sont estimées entre 10 000 et 15 000 tonnes.

La semence déjà produite est estimée à 27 tonnes. Pour la circonstance, des produits finis à base du mung bean ont été exposés et présentés aux visiteurs. Ces produits sont composés pour l'essentiel, de biscuits, des chips, de savon et de pain, etc.

A la suite du ministre, une délégation d' « agro businessmen » de la sous-région ouest-africaine est venue s'imprégner de l'expérience du promoteur sur la production et l'utilisation de l'engrais biologique. Les visiteurs ont reçu chacun, un certificat de reconnaissance en guise de souvenir.

Par ailleurs, pour le ministre de l'Agriculture Jacob Ouédraogo, la ferme « Sompagnimdé des origines » fait preuve d'innovation et son promoteur est un exemple à suivre en matière de nutrition au Burkina Faso et partout ailleurs. « Le Larlé Naaba Tigré a été désigné comme le numéro un en matière de nutrition au Burkina Faso», a-t-il dit.

Pour le premier responsable du département de l'Agriculture, la technique de production et de diffusion de l'engrais biologique liquide et non liquide du promoteur est un modèle à appliquer dans tout le pays. L'objectif étant de travailler à abandonner l'utilisation des engrais chimiques dans les champs et à avoir un label burkinabè à travers la production et la valorisation du mung bean.

Le Larlé Naaba Tigré a pour sa part, sollicité l'accompagnement du gouvernement afin de porter haut le flambeau du Burkina Faso en matière de nutrition. A en croire au coutumier, sa vision est d'éradiquer la faim au Burkina Faso dans dix ans, et ce, à travers la filière mung bean.

Burkina Faso

Echangeur du Nord de Ouaga - Ce joyau qui aura coûté 70 milliards de F CFA

Les populations des arrondissements 3, 8 et 9 de Ouaga peuvent enfin pousser un ouf de soulagement. En effet,… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.