24 Septembre 2018

Algérie: Développer les moyens de lutte contre extrémisme en fonction des nouvelles donnes

ALGER - Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Said Bouhadja a mis l'accent, lundi à Alger, sur l'impératif de "développer les moyens de lutte contre l'extrémisme en fonction des nouvelles donnes" pour mieux préserver l'unité religieuse, indique un communiqué de l'APN.

M. Bouhadja qui recevait en audience une délégation de la Ligue islamique mondiale (LIM), conduite par son Secrétaire général, Mohamed Ben Abdelkarim Al-Aissi, en présence du président du Haut conseil islamique (HCI), Bouabdallah Ghlamallah, a souligné "la nécessité de développer les moyens de lutte contre l'extrémisme en fonction des nouvelles donnes, afin de préserver l'unité religieuse", précisant que "les principes de la politique étrangère de l'Algérie reposent sur la paix, la stabilité et la non-ingérence dans les affaires internes des pays ainsi que le règlement des conflits par voies pacifiques et politiques, ce qui la qualifie pour entretenir des relations de confiance et de coopération avec les peuples et les pays", ajoute le communiqué.

Les relations bilatérales qualifiées de "fraternelles" étaient au centre de cette rencontre où les deux parties ont mis l'accent sur "le développement de ces relations dans divers domaines, tout en mettant en avant l'échange positif des vues sur diverses questions, notamment celles relatives à la mise en exergue des véritables valeurs de l'islam et la lutte contre l'extrémisme qui menace la stabilité de la nation musulmane".

Par la même, M. Bouhadja a passé en revue la formation politique de l'Assemblée, "notamment après les réformes politiques initiées par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, lesquelles ont consacré de nouveaux acquis en faveur des droits de la femme algérienne" qui joue un rôle important au sein de la société, évoquant, en outre, "l'un des plus piliers les plus importants de l'identité musulmane, à savoir l'Islam en tant que religion de l'Etat, et l'Arabe en tant que langue du Coran, et première langue officielle après l'officialisation, récemment, de la langue amazighe en reconnaissance de l'amazighité du peuple algérien, dans le but de constituer un rempart contre toutes les ambitions visant à déstabiliser le peuple algérien en créant récemment l'Académie de la langue amazighe".

Pour sa part, Mohamed Al-Aissi s'est félicité "des relations historiques séculaires" entre l'Algérie et l'Arabie Saoudite, lesquelles demeurent "prometteuses", qualifiant le peuple algérien d'"humain" lorsqu'il s'agit de faire primer le Bien".

Il a "salué", en outre, les efforts du président de la République, Abdelaziz Bouteflika dans "la préservation de l'unité du peuple algérien à travers les deux politiques de la Concorde civile et de la Réconciliation nationale".

Algérie

Participation de l'Algérie à la 1e Foire commerciale intra-africaine au Caire

La 1ère édition de la Foire commerciale intra-africaine (IATF-2018) se tiendra du 11 au 17 décembre… Plus »

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.