2 Septembre 2018

Tanzanie: Manquant à l'appel

Mwadawa Iddi avait contracté une maladie qui la faisait souffrir, sans savoir de quoi il s'agissait. À 82 ans, elle vivait seule dans son petit village, ce qui limitait ses déplacements et l'empêchait de se faire soigner facilement. Elle n'était pas loin d'avoir perdu tout espoir quand Rashid Gora, un agent de santé communautaire, l'a trouvée.

« Je souffrais horriblement ; mes pieds étaient enflés et j'étais incapables de me tenir debout - jusqu'à ce que ces deux-là sont venus me voir », explique Mwadawa en montrant Gora et son collègue. « Ils m'ont fait un examen et sont revenus avec un traitement, que j'ai très mal supporté au début. Mais au final, je me suis rétablie et, aujourd'hui, je vais bien. » Mwadawa vit en Tanzanie dans le village de Yuri, 500 habitants, district de Kondoa.

Les agents de santé communautaire comme Gora se rendent auprès des populations rurales de Tanzanie à la recherche des personnes qui ont la tuberculose mais n'ont pas encore accès au traitement. Ils recueillent des échantillons d'expectoration qu'ils transmettent aux laboratoires pour analyse. Photo: Le Fonds mondial / Nichole Sobecki

Gora est l'un des 2000 agents de santé communautaire qui travaillent pour MDH (Management and Development for Health), une ONG locale qui participe aux efforts déployés dans le pays pour trouver les personnes souffrant de tuberculose. Cette initiative bénéficie de l'appui du Fonds mondial et de l'organisme caritatif Save the Children.

L'année, près de 10 millions de personnes ont développé une tuberculose dans le monde et 3,6 millions « manquaient à l'appel » - ni diagnostiquées, ni traitées, ni déclarées aux systèmes de santé. Lors de sa première étude sur la prévalence de la tuberculose à l'échelle nationale, publiée en 2013, la Tanzanie s'est rendu compte que plus de 100 000 personnes vivant avec la maladie manquaient à l'appel chaque année.

Pour trouver ces personnes manquant à l'appel, les partenaires de la santé en Tanzanie s'appuient sur des chasseurs de tuberculose, à l'image de Gora, qui passent au peigne fin les quartiers des régions les plus reculées du pays afin d'y débusquer la maladie.

« Quand j'ai suivi la formation, je suis tombé amoureux du travail d'agent de santé communautaire, et je me consacre depuis à sauver ma communauté de cette catastrophe », commente Gora. « Le Fonds mondial et MDH m'ont donné la possibilité de me former, maintenant c'est à mon tour d'apporter ma contribution. »

Gora se sert de sa moto familiale pour « chasser » les nouveaux cas de tuberculose.

Tanzanie

Libération du milliardaire tanzanien Mohammed Dewji

Enlevé le 11 octobre, à Dar es Salaam, Mohammed Dewji est rentré chez lui « sain et sauf… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Global Fund to Fight AIDS, Tuberculosis and Malaria. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.