25 Septembre 2018

Tunisie: Point de répit pour les braves

Après avoir assuré sa qualification aux demi-finales de la C1 africaine, vendredi soir à Sousse, l'EST retrouve donc l'ambiance du championnat de Tunisie en recevant demain après-midi à Radès et à partir de 15h30 le Stade Tunisien en match retard comptant pour la troisième journée.

En prévision de cette rencontre, le coach « sang et or » n'a accordé qu'un jour de repos, samedi dernier, et seulement aux joueurs qui ont disputé la veille le match contre l'ESS. Le reste du groupe s'est entraîné normalement, samedi après-midi et dimanche matin.

A la reprise collective, dimanche après-midi à 17h30, les joueurs, qui ont disputé la rencontre de Sousse, se sont contentés d'exercices légers, histoire de préserver leur condition physique.

Dans la joie et la sérénité

La reprise des entraînements s'est déroulée dimanche après-midi dans une ambiance joyeuse. Khaled Ben Yahia, ses collaborateurs et ses joueurs avaient le sourire aux lèvres. Une ambiance joyeuse, mais studieuse également. Hier et aujourd'hui, place au travail d'ordre technique et tactique. La joie de la victoire et de la qualification aux demi-finales de la C1 africaine n'ont pas fait oublier au staff technique « sang et or » qu'il y a un match à jouer en milieu de semaine pour le compte du championnat national.

Tomber dans l'euphorie serait une grosse erreur. Les « Sang et Or » doivent rester sur leur lancée. En effet, maintenir le cap est plus difficile que de remonter la pente.

A Khaled Ben Yahia de savoir apporter les changements qu'il faut à son onze de départ, histoire de laisser souffler certains joueurs-cadres et maintenir le rythme de la compétition à d'autres, à l'instar de Houcine Rabii, Aymen Mahmoud, Mohamed Ali Yaâkoubi et Iheb Mbarki.

Nous sommes curieux aussi de voir à l'œuvre Mohamed Wael Belarbi, la recrue de l'été que nous ne verrons jusqu'à la fin de l'année qu'en Championnat et Coupe de Tunisie, n'étant pas qualifié pour l'actuelle édition de la Ligue des champions africaine.

Il est important pour maintenir le cap aussi bien en championnat national que dans l'épreuve continentale d'utiliser tout l'effectif à bon escient.

Le coach « sang et or » dispose d'un effectif bien garni et est appelé à gérer un calendrier assez chargé à cause des engagements de l'équipe sur plus d'un front.

Il est à noter que Khaled Ben Yahia dispose de tous ses joueurs, exception faite de Saâd Bguir qui s'entraîne en solitaire jusqu'au feu vert du médecin de l'équipe pour réintégrer le groupe.

Tunisie

Egypte-Tunisie, leadership en jeu

C'est un classique du football africain. L'Egypte, sept fois sacrée en 23 participations, et la Tunisie,… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.