25 Septembre 2018

Sénégal: Sédhiou / Vers l'organisation des assises nationales de la société civile - Les acteurs du Pakao engagent la réflexion

Sous l'égide du Conseil national des organisations non gouvernementales d'appui au développement (CONGAD), les acteurs de la société civile de la région de Sédhiou ont planché avant-hier, dimanche 23 septembre, sur les orientations et améliorations éventuelles à donner au rapport de présentation lors des assises (nationales de la société civile) prévues dans quelques semaines.

A l'initiative du Conseil national des organisations non gouvernementales d'appui au développement (CONGAD), plusieurs acteurs des différents secteurs d'activité de la société civile de Sédhiou ont pris part à la rencontre préparatoire des assisses nationales de la société civile. Il s'agit, si l'on en croit Mamadou Lamine Sadio, le président de la cellule régionale du CONGAD de Sédhiou, de mettre dans la balance la contribution de Sédhiou à la préparation de ces assisses. «La société civile a entamé un processus d'implication de ses membres dans le but de chercher à mettre en place un consensus fort dans plusieurs domaines. Il s'agira de procéder à un diagnostic de son fonctionnement et ses modes d'intervention. L'objectif est de mieux contribuer dans le développement économique et social de notre pays. Le travail vise aussi à élaborer de bons documents en prélude à l'organisation de ces assises de la société civile».

Se félicitant de la qualité des échanges, Amacodou Diouf, le président du Conseil d'administration du CONGAD, ajoute qu'un comité de suivi sera incessamment mis en place pour le monitoring du processus d'organisation de ces assisses de la société civile. «Nous nous engageons à mettre en place un dispositif de suivi de l'organisation de ces assisses, en mettant en place un comité. Ce comité aura en charge le suivi des activités, la coordination aussi car, au-delà de l'atelier de Sédhiou, nous allons organiser l'atelier national de lancement. Ce sera l'occasion pour nous de valider les termes de référence (TDR) et mettre en place des structures de gouvernance des assisses», indique-t-il.

Selon toujours la présidence Conseil d'administration du CONGAD, ces assisses n'ont rien à voir avec celles centrées sur le développement économique, social, culturel, et environnemental, mais juste pour servir d'orientation à la société civile dans la mise en œuvre de ses propres actions, à l'Etat pour l'amélioration de ses politiques, et aux partenaires techniques et financiers comme référentiel.

Sénégal

Kaolack - Un projet belge veut créer 6000 emplois pour fixer les jeunes

Le Projet d'appui à la réduction de l'émigration rurale dans le bassin arachidier (PARERBA) se fixe… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.