25 Septembre 2018

Sénégal: Saly-Portudal / Atelier international de validation des formations en sciences émergentes - L'enseignement superieur se cherche un nouveau viatique

Le professeur Mary Teuw Niane, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation a procédé hier, à Saly-Portudal, à l'ouverture de l'atelier international de validation des programmes de formation dans les domaines émergents de l'Institut des Sciences et Techniques Avancées (ISTA).

Selon lui, «le sous-secteur de l'Enseignement supérieur et de la Recherche dispose ainsi d'une feuille de route claire qui lui permet de jouer son rôle majeur de pilier du développement socio-économique et culturel, et de contribuer à la réalisation des objectifs des politiques publiques articulées autour du PSE qui se fera avec le concourt déterminant de l'enseignement supérieur, de la recherche, de la science, de la technologie et de l'innovation».

Il a rappelé l'année 2013 comme le début de la réforme en profondeur du système d'Enseignement supérieur, de Recherche et d'Innovation, à la suite de la concertation nationale sur l'avenir de l'Enseignement supérieur et le Conseil présidentiel du 14 août 2013. A l'en croire, sa participation et sa rencontre avec les hommes de sciences reste fondamentale. Il la présente ainsi: «nous semions les graines à partir desquelles les jeunes plantes, d'un Sénégal résolument et irréversiblement tourné vers la maîtrise des sciences et des technologies avancées, vont se développer.

Dans quelques années, quand nos administrations, nos universités et instituts de recherche, nos entreprises, notre société bénéficieront du travail, de l'expertise et des innovations des bénéficiaires de ces programmes, nous continuerons tous à communier ensemble, heureux d'avoir été utiles et d'avoir rendu service au Sénégal et à l'Afrique».

Selon Mary Teuw Niane, l'atelier de Saly est le fruit d'un long processus participatif et inclusif, sous la coordination de la Direction générale de la recherche et de l'innovation, par le canal des stratégies et de la planification de la recherche depuis près d'un an. Pour marquer la dimension du travail de validation, il a avancé: «j'ai voulu que ces programmes soient le résultat d'une collaboration large et volontaire de l'expertise nationale d'abord, avec la participation des différentes universités, écoles d'ingénieurs, entreprises, administrations nationales, etc. D'autre part, pour que ces programmes atteignent un standard de niveau international, j'ai demandé à ce qu'ils soient soumis à l'appréciation des experts de rang mondial, sénégalais et autres africains de la diaspora, autres nationalités étrangères, etc. Je suis très honoré, de votre présence et je saisis solennellement cette opportunité pour vous remercier, au nom du président de la République Macky Sall et en mon nom propre».

Sénégal

Lutte contre la malnutrition - Le Sénégal, un modèle dans le continent

16 octobre, c'est la journée mondiale de l'alimentation. L'objectif de réduction de la faim à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.