25 Septembre 2018

Sénégal: Exploitation des bases de données épidémiologiques, en relation avec le Praps - Une plateforme dénommée Kobo Toolbox lancée

Dans le cadre de la composante santé animale du Projet d'appui au pastoralisme au Sahel (Praps), une plateforme informatique dénommée KoboToolBox a été créée. Cet instrument permettra facilement et très rapidement de mettre en place des outils de collecte de données directement sur le terrain via des Smartphones et des tablettes. Une session de formation régionale des administrateurs et utilisateurs de cet outil a été organisée hier, lundi 24 septembre, à Dakar.

Pour l'exploitation, la protection et le contrôle de l'utilisation des bases de données épidémiologiques dans le cadre de la composante santé animale du Projet d'appui au pastoralisme au Sahel (Praps), une plateforme informatique dénommée KoboTool Box a été créée.

A cet effet, une session de formation régionale des administrateurs et utilisateurs de cet outil a été organisée hier, lundi 24 septembre, à Dakar. « Cette formation porte sur la mise en place des bases de données épidémiologiques avec un outil qu'on appelle Kobo ToolBox. Nous avons réfléchi au niveau du Praps, en accord avec les pays pour choisir cette plateforme qui va être utilisée pour créer des bases de données épidémiologiques mais également pour pouvoir les administrer. On donne la possibilité à travers cette formation aux pays d'avoir des compétences, de les créer, de les gérer et d'en faire ensuite des outils durables notamment pour renseigner le système international qui est géré au niveau de l'Organisation internationale de la santé animale (Oie) », a expliqué Dr Hassane Adakal de la Coordination régionale de la composante santé animale du Praps en charge du volet formation.

« Nous allons développer trois types de formulaires. D'abord, des formulaires sur le suivi de la vaccination et ce sont toutes les vaccinations qui sont concernées. Ensuite, il y aura des formulaires qui vont être utilisés pour le rapportage au quotidien, mensuellement et annuellement. Ce sont ces rapports qui vont constituer la base de données fiable qui va être utilisée par tous les partenaires techniques et financiers. Et enfin, il y aura le suivi de la maladie sur le terrain », a-t-il détaillé.

David Chavernac, expert en système d'information de base de données soulignera que cet instrument permet facilement et très rapidement de mettre en place des outils de collecte de données directement sur le terrain, via des smartphones et des tablettes. « Cela va permettre très facilement de comparer les données entre les différents pays et d'aller chercher des informations dans d'autres pays de manière beaucoup plus simple. Avec de pareils outils, on peut avoir de l'information qui va circuler très rapidement. Par exemple, si dans un foyer, il y a une maladie quelconque, grâce aux tablettes et aux smartphones, l'information va circuler beaucoup plus rapidement. Ce qui va faciliter la prise de décision et l'analyse de la situation », a-t-il fait comprendre.

Sénégal

Kaolack - Un projet belge veut créer 6000 emplois pour fixer les jeunes

Le Projet d'appui à la réduction de l'émigration rurale dans le bassin arachidier (PARERBA) se fixe… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.