25 Septembre 2018

Madagascar: RANDRIANANTENAINA Narindrasoa - "Je suis devenue plus épanouie"

Je m'appelle Narindra, j'ai 25 ans, je suis mariée et mère de deux enfants. Je suis une des bénéficiaires du projet femme et entreprenariat de Gender Links (GL) Madagascar. Après l'appui de GL, ma vie a complètement changé.

Après mon mariage et la naissance de mon premier enfant, ma vie a viré au cauchemar. Mon mari commençait à boire tous les jours et quand nous avions des disputes, il n'hésitait pas à me battre. Il y avait même des jours où je n'osais pas sortir de la maison par honte de mes voisins. Cette situation a duré pendant des années. Après la naissance de mon deuxième enfant, mon mari nous a abandonné. J'étais seule à m'occuper de mes deux enfants, je ne travaillais pas. Même si ma famille m'a beaucoup aidé à traverser cette dure épreuve, je ne pouvais pas m'empêcher de sombrer dans le désespoir. Je m'en voulais tellement d'avoir fait confiance à mon mari, je ne pouvais pas supporter de voir mes enfants se plaindre de faim.

Après mûre réflexion, j'ai décidé d'aller demander conseil au centre d'écoute et de conseil juridique de la commune. Ils m'ont expliqué que le père de mes enfants avait le devoir de m'aider financièrement même si notre couple de fonctionnait plus. Après avoir convoqué mon mari et entamé un processus de négociation, nous sommes arrivés à un accord pour qu'il paye une pension alimentaire mensuelle. Entre temps, je suis arrivé à trouver une occupation dans une carrière non loin de notre maison. Même si le travail était dur, j'arrivais à prendre bien soin de mes enfants et à m'assurer qu'ils ne manquent de rien.

C'est en 2013 que GL est venu à la commune de Bongatsara pour présenter le projet femme et entreprenariat. Ce sont les para-juristes du centre d'écoute qui m'ont parlé du projet et m'ont encouragé à y prendre part. Les formations ont été faciles à assimiler et riches en échanges. C'est pourquoi il ne m'a pas été difficile de les mettre en pratique. Après avoir suivi les formations, je peux affirmer que je suis devenue une femme plus épanouie autant sur le plan professionnel qu'intellectuel. En effet, le programme de GL a amélioré mes connaissances en matière d'estime de soi, de droits de la femme et surtout de stratégies sur l'approche entrepreneuriale.

Sur le plan professionnel, le projet m'a aidé à avoir une idée plus claire de ce que je pouvais faire pour gagner mieux ma vie. Après la première formation avec GL, j'ai pu monter ma petite entreprise et développer mes activités en appliquant mon business plan. Après avoir effectué une étude de marché et une recherche de débouché potentiel, je me suis lancée. Actuellement, je suis devenue fournisseur et j'emploie quatre personnes à la carrière si avant j'étais employé à la carrière. Même si l'argent que je gagnais avant suffisait pour nourrir mes enfants, je ne pouvais pas faire des économies pour les imprévues comme les soins médicaux, ect. Aujourd'hui, je peux faire des économies et faire des projets.

Sur le plan personnel, je suis plus confiante quant à mon avenir. Même mes enfants ont remarqué que je suis devenue plus épanouie, plus à l'écoute. Dans ma communauté, je suis plus estimée et les gens viennent vers moi pour demander conseil. De plus, je peux aider mon entourage et ma famille.

A présent, je souhaite développer mes activités en cherchant plus de débouché. Je voudrais également aider les femmes survivantes de violences dans mon quartier.

Madagascar

Aménagement Alarobia-Route du Pape - Abus de certaines lignes de bus

En raison du mal nécessaire qu'est la réfection/réhabilitation de l'axe Alarobia-Tsarasaotra, les… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Gender Links. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.