25 Septembre 2018

Burkina Faso: Changement climatique

Le Projet d'appui scientifique aux processus de Plans nationaux d'adaptation (PAS-PNA) avec l'appui de la GIZ a organisé les 19 et 20 septembre 2018 à Koudougou, un atelier d'évaluation des capacités nationales pour la planification de l'adaptation au changement climatique au Burkina Faso.

Le Burkina Faso s'est résolument engagé à contribuer à l'effort mondial dans la lutte contre les effets néfastes du changement climatique. Un engagement qui s'est traduit par l'élaboration et l'adoption de plusieurs outils et instruments de lutte contre le réchauffement climatique parmi lesquels, le Plan national d'adaptation (PNA) au changement climatique en septembre 2015. Ce document illustre le consensus national sur la prise en considération du changement climatique dans le processus de développement.

A cet effet, un outil « Inventaire pour la planification de l'adaptation nationale » ou SNAP (Stocktaking for National Adaptation Planning) mis en œuvre par la GIZ en collaboration avec Climate Analytics, sera expérimenté dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d'Appui scientifique aux processus de Plans nationaux d'adaptation (PAS-PNA). C'est dans ce sens que le projet d'appui scientifique aux processus de plans nationaux d'adaptation (PAS-PNA) avec l'appui de la GIZ a organisé les 19 et 20 septembre 2018 à Koudougou, un atelier d'évaluation des capacités nationales pour la planification de l'adaptation au changement climatique au Burkina Faso. L'objectif global est d'évaluer le niveau actuel des capacités de mise en œuvre de l'adaptation au changement climatique dans les secteurs prioritaires tels que l'agriculture, l'élevage, le transport, la santé, l'environnement, l'énergie et les ressources naturelles (eau, sol, végétation, etc.) au Burkina Faso.

Se familiariser avec l'outil SNAP

Il s'agit également de familiariser les participants avec entre autres les facteurs de réussite de l'outil SNAP, d'identifier les barrières relatives à la planification de l'adaptation au changement climatique et les objectifs stratégiques pour soutenir l'intégration de l'adaptation au changement climatique à moyen et long termes dans les processus de planification et de budgétisation existants.A l'ouverture des travaux,le secrétaire permanent duConseil national pour le développement durable (CNDD), Justin Goungounga représentant le ministre de l'Environnement, de l'Economie verte et du Changement climatique, a indiqué que face au défi posé par le changement climatique, le Burkina Faso s'est régulièrement illustré dans le respect des engagements internationaux et a réalisé des progrès majeurs dans la mise en œuvre d'initiatives nationales visant la lutte contre le changement climatique. M. Goungounga a cité en exemple , l'adoption du PNA au changement climatique qui donne une orientation de l'engagement du pays des Hommes intègres à faire face aux enjeux présents et futurs de cette problématique. Selon lui, le PNA vise non seulement à réduire la vulnérabilité du pays aux incidences du changement climatique, mais aussi à faciliter l'intégration de manière cohérente, l'adaptation au changement climatique dans les processus de planification du développement dans tous les secteurs concernés et à différents niveaux.C'est pourquoi, a mentionné le représentant du ministre, la GIZ en collaboration avec Climate Analytics accompagne cette volonté politique marquée des autorités nationales à travers le PAS-PNA.

Burkina Faso

Lutte contre le terrorisme - Le MPP «invite les populations à coopérer dans le renseignement»

Le 20 octobre 2018 à partir de 9 heures s'est tenue dans la salle de spectacle de la Maison de la culture Jean… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.