Angola: Des sévères mesures de précaution contre Filomeno dos Santos

Photo: Angop
Jose Filomeno dos Santos (archive).

Luanda — L'avocat angolais Esteves Hilário a souligné mardi que l'ancien président du Fonds souverain de l'Angola (FSDEA), José Filomeno dos Santos, a été pénalisé des mesures les plus sévères de précaution, la détention préventive, compte tenu de la gravité des faits dont il est accusé.

Outre l'homme d'affaires Jean-Claude Morais, José Filomeno dos Santos est accusé de quatre crimes, notamment d'association criminelle, de trafic d'influence, d'escroquerie et de blanchiment d'argent, qui auraient été commis alors qu'il été président du FSDEA.

Parlant à l'Angop, Esteves Hilário a dit que d'autres mesures plus douces pourraient être appliquées, telles que le paiement d'une caution, l'acte d'identification et de résidence, restriction de sortie, entre autres, mais cela dépend aussi de la situation personnelle du sujet qui aurait éventuellement commis les faits.

Le juriste a fait remarquer que la prison préventive s'pplique dans les cas où d'autres mesures ne sont pas suffisantes pour protéger l'ordre public et de tiers, ou dans des situations où il, étant en liberté, met en danger le travail de recherche, dissimulant des preuves ou contraignant des témoins.

Sont également en détention préventive, l'ancien ministre des Transports, Augusto Tomás, l'ancien directeur général adjoint pour le secteur technique du Conseil national des chargeurs, Rui Manuel Moita, et la directrice financière de la même entité, Isabel de Ceita Bragança, soupçonnée de détournement de fonds, de corruption et de blanchiment d'argent.

José Filomeno dos Santos avait déjà une mesure coercitive moins sévère, l'acte d'identification et de résidence, dans le cadre de la procédure de transfert de 500 millions de la Banque Nationale d'Angola (BNA) à un compte domicilié au Royaume-Uni.

Ces mesures entrent dans le cadre de la lutte contre la corruption, le népotisme, l'impunité et la flatterie, qui sont prioritaires dans la gouvernance du Président de la République, João Lourenço, en fonction depuis septembre 2017.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.