26 Septembre 2018

Libye: Tripoli annonce un nouveau cessez-le-feu

Photo: Photo MANUL/Abbas Toumi
La capitale libyenne Tripoli.

Le Gouvernement d'union nationale (GNA), reconnu par la communauté internationale, a fait part de la signature d'un nouvel accord de cessez-le-feu entre milices rivales dans la banlieue sud de la capitale.

L'accord, précédé d'un arrêt des combats le 25 septembre, a été signé par des représentants des villes de Tripoli et de Tarhouna (ouest), dont sont issues les principales milices impliquées dans ces combats, a annoncé, dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur du GNA.

Ratifié le 26 septembre par le ministre de l'Intérieur, Abdessalem Achour, ce texte stipule notamment le respect de l'accord signé sous l'égide de l'ONU début septembre et qui n'avait tenu que quelques jours. Il prévoit également la formation d'une force régulière mixte composée notamment de policiers de Tripoli et de Tarhouna pour sécuriser les divers quartiers de la banlieue sud de la capitale, théâtre de combats meurtriers depuis un mois.

Dans un communiqué, le GNA a salué « le retour au calme » dans ces secteurs touchés par les combats qui ont fait au moins cent dix-sept morts, plus de quatre cents blessés et plus de vingt-cinq mille déplacés, selon un nouveau bilan officiel.

Les combats ont opposé des groupes armés venus des villes de Tarhouna et Misrata (ouest) à des milices tripolitaines opérant en théorie sous l'autorité du GNA, sur fond de lutte d'influence pour contrôler la capitale, ses institutions et les richesses de ce pays plongé dans le chaos depuis des années.

Libye

Libye, loin des yeux, loin du cœur - Reportage dans les centres de détention

5 000 à 6 000 réfugiés et migrants sont détenus de façon arbitraire dans les centres… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.