27 Septembre 2018

Maroc: Abdelhadi Sektioui jette l'éponge - Tozi et Ndaw, les nouveaux pompiers de service du WAC

Comme prévu, le passage d'Abdelhadi Sektoui aux commandes de l'équipe première du Wydad n'a duré que le temps de quelques rencontres. Dame chance n'a pas suivi le cadre marocain, contraint de jeter l'éponge à trois jours du match retour des 32èmes de finale de la Coupe arabe des clubs champions contre l'équipe libyenne d'Ahly Tripoli.

Sektioui, qui avait débarqué dans la demeure wydadie en tant que directeur technique payé par la FRMF, avait assuré le rôle de pompier de service après le départ en ce début de saison du coach tunisien Faouzi Benzarti, désormais sélectionneur des Aigles de Carthage.

Prenant les rênes de l'équipe, Abdelhadi Sektioui est parvenu à s'en tirer à bon compte lors de la cinquième manche de la phase de poules de la Ligue africaine des clubs champions après la victoire de ses poulains à domicile aux dépens des Sud-Africains de Mamelodi Sundowns. A Lomé, le WAC a forcé le nul blanc devant l'AS Port du Togo pour terminer leader de son groupe et hériter des Algériens de l'Entente de Sétif au stade des quarts de finale. Et c'est à partir de là que la situation s'est gâtée de plus belle avec une élimination (1-0 à l'aller et 0-0 au retour) qui est restée en travers de la gorge de bon nombre de Wydadis. Sachant qu'au niveau national, Abdelhadi Sektioui a conduit l'équipe vers une qualification aux huitièmes de finale de la Coupe du Trône (victoire sur le KACM), alors qu'en championnat, ses protégés ont été défaits par l'OCS.

Des résultats qui fonctionnent en dents de scie auxquels s'ajoute le décevant nul concédé à la maison lundi dernier devant Ahly Tripoli (1-1). Il était donc prévisible que l'heure de la séparation avait sonné et en attendant l'arrivée d'un nouvel entraîneur, le WAC se trouve encore une fois dans l'obligation de confier sa barre technique à des intérimaires et c'est le technicien français Noël Tozi, fraîchement nommé manager général, qui a pris le flambeau devant être assisté par l'ex-attaquant du club, Moussa Ndaw.

C'est à ce tandem qu'a été confiée la lourde tâche de mener l'équipe lors du match retour de ce vendredi contre les Libyens d'Ahly Tripoli. Une confrontation qui se jouera sur terrain neutre, le stade de Radès à Tunis, ce qui devrait plaider en faveur des Rouge et Blanc.

A signaler qu'avant le départ de la délégation wydadie pour la Tunisie, le président du club, Saïd Naciri, s'est entretenu avec les joueurs et leur a demandé de se ressaisir et de donner le meilleur d'eux-mêmes en vue de regagner le bercail avec le ticket des seizièmes de finale de cette Coupe arabe copieusement dotée en dollars.

Ahmed Ajlani aux commandes de l'IRT

L'Ittihad de Tanger a annoncé, mardi soir, le recrutement de l'entraîneur tunisien Ahmed Ajlani pour succéder à Driss Mrabet, dont le contrat avec le club du Détroit a été résilié à l'amiable.

Dans un communiqué rendu public dans la soirée, la direction du club a précisé que le technicien tunisien a signé un contrat de deux ans, avec comme objectif occuper une place dans le Top 3 de la Botola Pro, et d'atteindre les quarts de finale de la Ligue des champions.

La direction du club du Boughaz a indiqué que le nouvel entraîneur ainsi que son équipe technique ont été présentés aux joueurs de l'IRT. La nouvelle équipe comprend le Tunisien Mohamed Karim, premier adjoint de l'entraîneur, Khalid Bahida, deuxième adjoint, Said Hamouni, préparateur physique et Mohamed Bistara, entraîneur des gardiens de but.

Maroc

Les supporteurs de football dénoncent la condition sociale de la jeunesse

Au Maroc, les supporteurs de football donnent de la voix pour raconter sur le terrain une jeunesse… Plus »

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.