Afrique: L'Organisation mondiale de la santé et le St. Jude Children's Research Hospital collaborent contre le cancer pédiatrique

27 Septembre 2018
communiqué de presse

Memphis, Tennessee — Un nouvel effort mondial contre le cancer de l'enfant vise à guérir d'ici 2030 au moins 60 pour cent des enfants atteints de six des formes les plus communes de cancer

Le St. Jude Children's Research Hospital a fait part aujourd'hui d'une collaboration de cinq années avec l'Organisation mondiale de la Santé dans le but de transformer les soins contre le cancer en guérison chez au moins 60 pour cent des enfants atteints des six formes les plus communes de cancer d'ici 2030.

Cette collaboration jette les bases d'une initiative mondiale qui rassemblera dans le monde entier les intervenants dans le cancer pédiatrique. Son but est de faciliter l'accès aux soins pour les enfants souffrant de cancer, de renforcer la qualité des soins en organisant des centres nationaux d'excellence avec satellites régionaux et d'exercer une influence sur l'intégration du cancer de l'enfant dans les politiques nationales afin d'assurer une plus grande chance de survie chez tous les enfants affectés.

« Les vies de trop nombreux enfants sont écourtées par le cancer, » souligne Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS. « Nous ne pouvons pas tolérer un monde où certains enfants ont accès à des traitements de classe mondiale tandis que d'autres meurent simplement parce qu'ils sont pauvres. Le cancer infantile est un symbole puissant du besoin d'une protection universelle en matière de santé. »

On s'attend chaque année à diagnostiquer le cancer chez environ 300 000 enfants et adolescents. À peu près 8 à 10 de ces enfants vivent dans des pays aux revenus faibles ou moyens, où les taux de guérison souvent sont estimés à seulement 20 pour cent. Ceci est un contraste saisissant par rapport aux pays aux revenus plus élevés où les taux de guérison dépassent 80 pour cent, en grande partie grâce aux progrès médicaux et aux soins multidisciplinaires mis en place au cours des 50 dernières années pour les enfants atteints de cancer. La fracture dans les taux de survie entre pays à hauts revenus et ceux à revenus moyens et faibles figure parmi les plus grandes inégalités dans les résultats de santé dans le monde entier.

De nombreux pays sont confrontés à des défis caractéristiques du cancer de l'enfant, en particulier un accès limité à des médicaments abordables de haute qualité, et le risque de conséquences financières catastrophiques résultant de déboursements personnels.

"St. Jude a été fondé à partir de l'idée qu'aucun enfant de devrait mourir à l'aube de la vie, » a rappelé Dr James R. Downing, président-directeur général de St. Jude. « Si nous avons été en mesure de faire progresser cette vision pour beaucoup d'enfants atteints de cancer, l'amère réalité est que dans la plupart des endroits dans le monde, 4 enfants ayant le cancer sur 5 continuent à mourir à cause de leur maladie. Nous avons la possibilité de changer ça. Cette initiative fournira les outils et les ressources permettant de modeler la façon dont on s'attaque au cancer pédiatrique à l'échelle mondiale, en encourageant les systèmes nationaux de santé à faire du cancer pédiatrique une priorité et à améliorer de façon extraordinaire les taux de guérison chez les enfants atteints de cancer. »

Cette collaboration fournit une plateforme venant soutenir à l'intérieur des pays les efforts de mise en œuvre dans la lutte contre le cancer de l'enfant en unissant les forces de St. Jude et de l'OMS afin d'étendre les services, les capacités et les partenariats dans cette lutte. Cette action associe le support technique expert de St. Jude et un investissement programmatique désigné de 15 millions de dollars des États-Unis sous l'autorité de l'OMS œuvrant avec les gouvernements et les dirigeants sur l'ensemble des systèmes de santé à l'échelle régionale et mondiale. Les activités comprendront le soutien aux soins cliniques apportés aux enfants les plus vulnérables afin d'assurer à tous les enfants atteints de cancer un accès à des médicaments et technologies de haute qualité, et afin de renforcer des programmes de formation en mettant en place des centres d'excellence. Dans une perspective d'initiative durable, mondiale, cette collaboration espère catalyser un effort plus vaste permettant une contribution vitale des dirigeants et des organisations se consacrant à l'intérieur des pays à améliorer le sort des enfants atteints de cancer. Ces groupes comprennent des organisations en relation officielle avec l'OMS comme la Société internationale d'oncologie pédiatrique (SIOP), Childhood Cancer International (CCI) et l'Union pour la lutte internationale contre le cancer (UICC).

« C'est pour nous un honneur de travailler avec l'OMS afin de réunir les nombreux prestataires de soins de santé, défenseurs et chercheurs qui se sont consacrés à vaincre le cancer de l'enfant sur l'ensemble du globe, » a déclaré Dr Carlos Rodriguez-Galindo, vice-président exécutif et président à St. Jude du Service de médecine pédiatrique mondiale. « Nous disposons de perspectives enthousiasmantes de mise en valeur des efforts ayant lieu dans le monde entier pour que progresse plus rapidement l'accès des enfants à des soins de qualité contre le cancer, et veiller à ce que moins de jeunes vies soient inutilement perdues trop tôt à cause de maladies que l'on peut traiter. Articuler une réponse mondiale ayant l'OMS pour centre est un grand pas en avant et marque le début d'une ère nouvelle dans le combat visant à préserver les vies d'enfants ayant le cancer. »

Depuis plus de deux décennies, St. Jude investit dans des programmes et des dirigeants locaux dans des pays aux ressources limitées afin d'améliorer la qualité des soins et des résultats chez les enfants et les adolescents. En mars 2018, l'hôpital a été nommé premier centre de collaboration avec l'OMS pour le cancer pédiatrique. En mai 2018, il a officiellement lancé St. Jude Global qui implique un investissement initial de 100 millions de dollars des États-Unis. Ceci vise à accélérer les efforts cherchant à améliorer les taux de survie au cancer pédiatrique à l'échelle du monde entier grâce au développement de mesures régionales, nationales et spécifiques d'hôpitaux au niveau de l'éducation, de la mise en place de capacités et de la recherche.

La synergie OMS - St. Jude résulte de la résolution 70.12 de l'Assemblée mondiale de la Santé sur la prévention et la lutte anticancéreuses. Adoptée en mai 2017, la résolution signifie l'engagement de l'OMS et des gouvernements envers un renforcement des services pour le cancer pédiatrique dans le cadre des programmes nationaux de lutte contre le cancer. Cette initiative sera débattue à New York le jeudi 27 septembre, puis le vendredi 28 septembre lors d'une réunion de haut niveau à l'Assemblée générale des Nations Unies sur les maladies non transmissibles, ainsi qu'à l'occasion de l'événement en parallèle sur le cancer pédiatrique. Des chefs d'états et de gouvernements présenteront des comptes rendus sur les efforts déployés dans leurs pays pour vaincre les maladies non transmissibles, dont la combinaison est responsable de 7 décès sur 10 chaque jour.

« Avec de la détermination et de la collaboration, les soins et les résultats pour les enfants souffrant du cancer peuvent être améliorés, » a affirmé Dre Svetlana Akselrod, directrice générale adjointe pour les maladies non transmissibles et la santé mentale à l'OMS. « Par conséquent, prendre des mesures contre le cancer pédiatrique représente l'une des étapes les plus efficaces et les plus concrètes dans la lutte à une échelle plus large contre les maladies non transmissibles. »

St. Jude Children's Research Hospital

L'Hôpital St. Jude Children's Research ouvre la voie pour que le monde comprenne, traite et guérisse le cancer de l'enfant et d'autres maladies mettant la vie en danger. C'est le seul centre complet anticancéreux désigné par l'Institut national du cancer et se consacrant uniquement aux enfants. Les traitements mis au point à St. Jude ont aidé à faire passer les taux globaux de survie au cancer pédiatrique de 20 à 80 pour cent depuis l'ouverture de l'hôpital il y a plus de 50 ans. St. Jude partage librement les percées qu'il peut accomplir et chaque enfant sauvé à St. Jude signifie que les enfants et les médecins dans le monde entier peuvent utiliser ce savoir pour sauver des milliers d'autres enfants. Les familles ne reçoivent jamais de facture de St. Jude pour le traitement, le voyage, l'hébergement ou la nourriture parce que les familles ne doivent se préoccuper que d'une seule chose : aider leur enfant à vivre. Pour en apprendre davantage, visitez stjude.org ou suivez St. Jude sur les médias sociaux à @stjuderesearch.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: PR Newswire

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.