Cameroun: Travail des enfants - Le pays a son plan de riposte

Des enfants ouvriers ou encore de petits forçats mal nourris. Le Cameroun n'en veut plus dans son territoire. Grégoire Owona, ministre du Travail et de la Sécurité sociale l'a réitéré hier à Yaoundé, en présidant les travaux de la 3e session du Comité national de lutte contre le travail des enfants. Depuis des années, le pays est mobilisé pour éradiquer le phénomène à travers diverses actions.

Hier, un pas de géant a été marqué avec la présentation du Plan d'action national, pour l'élimination des pires formes de travail des enfants au Cameroun (PANETEC), d'ici 2025. Le plan comporte ainsi des axes stratégiques et des actions visant à éloigner des plus jeunes, les pires formes de travail. Il a également entre autres, des dispositions pour assurer la réinsertion des enfants impliqués dans ces activités et à protéger les autres.

« Nous avons désormais le PANETEC. Il ne nous reste plus qu'à intensifier nos actions dans une démarche toujours coordonnée, pour aller de l'avant grâce au partage de l'information et à la force de l'expérience, qui permettront de faire de cette lutte une réalité quotidienne», a indiqué Grégoire Owona. Le PANETEC est en effet une action de plus menée par le gouvernement dans la protection des jeunes camerounais.

En rappel, le pays a ratifié plusieurs conventions internationales y relatives sans oublier que le Code du Travail et ses différents textes d'application interdisent aussi le travail des enfants. Selon Parfait Abouga Ndzana, chef de la cellule de la coopération technique à la division des normes et de la coopération internationale dans ce ministère, cet arsenal juridique permet de protéger les enfants au Cameroun.

« Il est à présent nécessaire de sensibiliser les parents sur les dangers du phénomène et sur l'importance de l'éducation», a-t-il expliqué. Cet engagement du gouvernement dans l'éradication du travail des enfants s'inscrit dans le cadre du Programme de développement durable à l'horizon 2030, qui traduit « les aspirations de toute l'humanité de pouvoir vivre une vie décente, sans pauvreté, ni faim, ni inégalités

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.