28 Septembre 2018

Afrique: Franck Legré - « Nous sommes un partenaire de l'Afrique pour la longue durée »

interview

Le directeur général Afrique d'Air France KLM s'est prêté, en marge du salon IFTM Top Resa organisé à Paris, aux questions des "Dépêches de Brazzaville". Il évoque les motivations de la montée en gamme de quinze Airbus A330 et parle des destinations africaines qui représentent près de 20% des longs courriers opérés sur l'ensemble du réseau mondial par la compagnie française.

Quelles sont les motivations d'Air France à équiper ses airbus A330 de nouvelles cabines ?

Cela fait partie du mouvement général de montée en gamme qui a débuté en 2014 avec la flotte Boeing 777. Maintenant que ce changement sur la triple 7 est terminé, nous nous attaquons à un avion qui nous est particulièrement cher, à savoir l'Airbus A330 puisque près de 60% de nos vols des lignes Afrique sont opérés par cet appareil.

En tant que responsable Afrique d'Air France, j'attends avec impatience ces nouvelles cabines faites de deux choses, à savoir l'élégance française avec plus de couleur et plus de confort que nos passagers sur les destinations africaines vont s'en apercevoir car il faut le rappeler que plus de 90% de nos clients voyagent en classe économique, ce qui nous invite à plus d'efforts pour satisfaire leurs attentes.

Ces cabines seront opérationnelles progressivement à partir de janvier 2019 sur le réseau Afrique, en commençant par Ouagadougou et Accra, Brazzaville entre juin-juillet puis les autres destinations.

Aviez-vous une politique de révision à la baisse de vos billets d'avion sur les destinations africaines, notamment en Afrique centrale et donc Brazzaville où le coût est parfois jugé « excessif » ?

Les clients africains sont certes très intéressés à obtenir des bons tarifs mais il faut retenir que nous voulons nous distinguer des autres compagnies qui peuvent offrir des prix plus bas. C'est notre positionnement en termes de qualité-prix, tout en leur offrant un meilleur confort dans nos vols. C'est ce qui fait, d'ailleurs, notre succès, malgré la concurrence.

Que représente pour Air France le marché africain en matière de pourcentage ?

C'est difficile à dire mais de mémoire, je pense que cela représente près de 20% de nos longs courriers, ce qui nous classe comme leader sur l'axe entre l'Europe et l'Amérique du nord, d'une part, et l'Afrique, d'autre part. Pour Air France qui dessert depuis 1934 ce continent, l'Afrique est notre mémoire, nos racines et nous y restons très attaché.

Quelles sont les spécificités de ces nouvelles cabines ?

La nouveauté dans ces deux cabines qui sont le Premium economy et Economy, c'est qu'il y aura plus d'espace pour les jambes, un fauteuil beaucoup plus confortable et les écrans de plus grande taille pour tous les passagers. Nous allons également, dans ces deux cabines, investir fortement, dans tous nos avions, pour un accès Wifi permettant ainsi aux voyageurs d'envoyer et recevoir des texto mais aussi de pouvoir consulter les mails ; une connectivité à bord avec des tarifs attractifs pour tous nos passagers.

 L'Afrique centrale vit une crise financière ayant conduit nombre des compagnies aériennes dont la vôtre à réduire leur fréquence. Quelle a été votre stratégie pour maintenir vos dessertes dans ces différents aéroports ?

L'une des grandes forces d'Air France, c'est sa fidélité à l'Afrique. Elle est là dans les bons et les mauvais moments, quand ça va et même lorsque ça ne marche pas. C'est dire que ce qu'il faut retenir, en dépit de la réduction du nombre des vols hebdomadaires, nous ne quitterons pas un pays parce qu'il est en crise. Nous sommes donc un partenaire de l'Afrique pour la longue durée.

En votre qualité de directeur général Afrique, avez-vous un message particulier à faire passer à tous vos clients de ce continent ?

Le message c'est d'abord les remercier pour leur fidélité et dire que nous travaillons toujours pour leur offrir un meilleur service à bord de nos appareils, tant au niveau de notre flotte que du personnel naviguant.

Afrique

L'union africaine adopte des réformes internes

Après deux jours d'un sommet extraordinaire à Addis Abbeba, l'UA vient d'adopter un certain nombre de… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.