Somalie: De bonnes nouvelles financières en série pour le pays

Malgré l'instabilité, la violence et l'incertitude, Mogadiscio a obtenu un prêt de 80 millions de dollars de la Banque mondiale. Une première depuis 27 ans. Une annonce qui tombe en même temps qu'un rapport favorable du FMI et un soutien budgétaire inédit de l'Union européenne.

Malgré l'insécurité et les calamités climatiques, l'Etat somalien regagne peu à peu la confiance des institutions internationales. Ainsi la Banque mondiale, qui avait bloqué tous ses financements directs à l'Etat somalien depuis la guerre civile en 1991, vient d'approuver deux programmes de 60 et 20 millions de dollars.

Selon le ministre somalien des Finances banque mondiale Abdirahman Beileh, « cette aide montre que le pays est digne de confiance, que les institutions internationales ont foi en nous et en notre capacité à combattre la corruption ».

Dans la foulée, l'Union européenne a validé un soutien budgétaire de 115 millions de dollars. Une première pour l'UE.

Des efforts salués par le FMI

Enfin, il y a quelques jours, le FMI a salué les efforts de la Somalie. L'institution a cité en exemple la création de nouvelles taxes sur les ventes, les importations, les bénéfices des entreprises ou encore dans les télécommunications. Elle fonde aussi des espoirs avec le tout nouveau « Bureau des contribuables grands et moyens », opérationnel depuis juin.

Les partenaires financiers espèrent que Mogadiscio continuera à augmenter ses recettes publiques pour reconstruire le pays et attirer les investisseurs. D'ailleurs, les perspectives sont plutôt positives avec une croissance en hausse et une inflation en baisse. Il n'empêche, la menace sécuritaire plane constamment sur un pays toujours considéré comme le plus corrompu du monde.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.