29 Septembre 2018

Congo-Brazzaville: Mission de paix en Centrafrique - Des gendarmes et policiers congolais bientôt en route pour Bangui

L'unité de police constituée (UPC) de près de deux cents éléments va quitter Brazzaville, le 2 octobre, a-ton appris au cours de la cérémonie organisée pour la circonstance, le 28 septembre à l'Ecole nationale de la gendarmerie, sous la présidence du ministre de l'Intérieur et de la décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou, qui avait à ses côtés son collègue de la Défense, Charles Richard Mondjo.

Le contingent de policiers et gendarmes qui sera déployé dans la ville de Bangui, la capitale, et ses environs compte quatorze femmes. Il est placé sous le commandement du commandant de police, Honor René Tchikaya, dans le cadre de la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations unies en République centrafricaine.

La cérémonie y relative a été marquée par la remise de fanion et le transfert d'autorité à l'UPC. Dans son discours à cette occasion, le ministre de l'intérieur et de la décentralisation a salué l'évaluation finale du stage faite par les experts des Nations unies qui a été jugé conforme aux standards de cette institution en matière de préparation des troupes. Il a exhorté les éléments à maintenir un niveau élevé de discipline, de tolérance, de patience, de jugement et de bon sens dans un environnement multiculturel et multinational. « A cet effet, le commandement de l'unité est instruit à n'exercer aucune complaisance. Les moindres faits et actes contraires aux règles devront être signalés à la hiérarchie. Ils seront sanctionnés sans délai », a averti Raymond Zéphirin Mboulou.

Le commandant du contingent, Honoré René Tchikaya, a pour sa part assuré: « Nous avons un personnel bien formé. Les moyens ont été accordés par l'Etat pour que cette mission soit accomplie correctement. Tous les chefs nous ont garanti leur soutien, leur assistance, au cas où nous aurions des difficultés ». Il a ajouté que ses hommes et lui ont l'obligation de réussir cette mission car ils partent avec le sentiment de bien faire à Bangui.

Notons que pendant leur formation de six mois, les deux cents éléments retenus ont peaufiné leurs connaissances sur plusieurs aspects, notamment dans des opérations de maintien de la paix et de règlement des conflits ; la formation technique et pratique au maniement des armes ; l'instruction tactique au maintien d'ordre et techniques d'intervention professionnelle ; la sensibilisation au droit international humanitaire et au droit international des droits de l'homme ; la connaissance de la gestion du matériel. Ce stage a été essentiellement orienté vers un environnement opérationnel intensif, visant à renforcer les capacités d'engagement et de gestion des pelotons dans une situation susceptible de se dégrader sans délais.

Congo-Brazzaville

Musique - Le reggaeman Man Aleyah et son groupe face au public ponténégrin

Le groupe Les Hérauts tisse actuellement des liens solides avec de grands artistes nationaux et internationaux et… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.