Congo-Kinshasa: L'OMS relève à «très élevé» son niveau d'alerte Ebola en RDC

(archive) - Les équipes de MSF se trouvent actuellement dans les régions de Mbandaka et de Bikoro et mettent en place deux centres de traitement Ebola de 20 lits chacun.

En République démocratique du Congo, le risque de propagation d'Ebola n'a jamais été aussi fort. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de relever d'un cran le risque de propagation de l'épidémie d'Ebola qui était jusqu'ici « élevé » en RDC, mais aussi dans les pays voisins, et spécialement en Ouganda.

Il passe à « très élevé », soit le maximum sur une échelle qui va de nulle à très élevé justement, alors que la nouvelle épidémie, qui dure depuis deux mois - qui a déjà tué 101 personnes - frappe la zone très trouble de l'est du pays et semble s'étendre géographiquement.

C'est la dixième épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo. Cette épidémie est particulière compte-tenu des facteurs locaux. Ici dans cette zone, nous avons la dynamique de la population qui est très mobile. Nous avons aussi le contexte d'insécurité qui peut interrompre les interventions à certains moments.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.