Angola: Le Câble de l'atlantique Sud opère avec 40 téraoctets par seconde

Luanda — Le système de câbles sous-marins de l'Atlantique Sud (SACS) fonctionne officiellement, depuis jeudi, avec une capacité de 40 téraoctets par second, liant Luanda et Fortaleza (Brésil), cinq fois plus rapide que les lignes existantes.

Fabriqué et installé par NEC Corporation, le SADS est l'un des systèmes de câbles sous-marins plus avancés d'entrer dans l'opération commerciale.

Le nouveau circuit de l'information digitale est la première et plus rapide lien entre le continent africain et l'Amérique, avec une moindre capacité de fournir une ligne plus directe pour le trafic de l'internet de l'hémisphère sud.

Par ce câble, Luanda se connecte également avec Londres (Royaume-Uni) et Miami (USA) avec près de 128 millésimes de secondes.

Tenant compte des connexions existantes avec les systèmes Monet et le câble sous-marin de côte occidentale africaine (WACS), le SACS offrira une lenteur réduite entre Miami et la ville de Cap (Afrique du Sud) de 338 pour 163 millésimes de secondes.

Les deux principaux hubs (processus par lequel se transmet ou diffuse une certaine information) des contenus transformeront l'Angola à un point stratégique pour servir la région transatlantique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.