1 Octobre 2018

Guinée: An 60 de la Guinée - Le Collectif des journalistes qui soutient le gouvernement magnifie les actions d'Alpha Condé

Photo: © RFI/Anne Cantener
Le stade du 28-Septembre à Conakry accueille les célébrations d'anniversaire du pays.

Au cours d'une sortie médiatique á l'occasion du soixantenaire de notre pays, le Président du collectif des journalistes pour le soutien aux actions présidentielles a pris le soin d'évoquer quelques moments de notre histoire et a parlé des réalisations du Président Alpha Condé.

Avant de parler du soixantenaire, Ibrahima Kalil Diallo a tenu á magnifier les actions du Président Alpha Condé. Pour le patron du CJSAP, le Président Condé a fait des réalisations que ses prédécesseurs n'ont pas pu faire en 50 ans.

Personnellement, il y'a des qualités que j'apprécie chez le Président notamment sa patience et sa reconnaissance comme l'a dit quelqu'un, "Alpha Condé n'abandonne jamais ses amis et ceux qui luttent pour lui quel que soit le temps. Et c'est là l'une des causes de sa réussite, car même en matière de religion Dieu tout puissant a dit "soyez reconnaissant des bienfaits qu'on vous comble".

Pour ce qui est du bilan du Président de la république, il faut dire qu'il a fourni assez efforts pour remettre la Guinée sur les rails. D'abord, il a œuvré pour ramener notre pays sur le devant de la scène internationale, ensuite il a entamé la réforme de nos forces de défense et de sécurité pour permettre à nos compatriotes de vivre dans un environnement de paix et de sécurité. Après, il s'est attaqué aux grands chantiers de développement dans les différents secteurs de la vie de notre nation. Parmi eux, nous avons la réalisation du barrage hydroélectrique de Kaleta qui fait qu'aujourd'hui, nous avons le courant 24/24, nous avons également le barrage de Souapiti dont les travaux ont beaucoup avancé. Sur le plan des infrastructures, nous avons la construction des hôtels de haut standing ce qui nous permet aujourd'hui d'accueillir autant d'étrangers que nous voulons notamment des investisseurs. Ce qui n'était pas le cas dans le passé. A cela s'ajoute la construction des logements sociaux à Cobayah, la construction de la cité douane á Coléah, l'extension du port et de l'aéroport de Conakry et leur modernisation. Nous avons la délocalisation des fêtes de l'indépendance qui a permis de doter certaines villes de l'intérieur des infrastructures modernes. Outre ces grands progrès, le Président de la république a mis un accent particulier sur les jeunes et les femmes qui s'expliquent notamment par la mise en place des MUFFA pour l'autonomisation des femmes et l'emploi des 500 jeunes dans les instances financières de notre pays. Donc voilà brièvement quelques actions salutaires du Président de la république qu'on devrait vraiment magnifier á l'occasion de ce soixantenaire de notre indépendance.

Sur le bilan des 60, monsieur Diallo, s'est dit fier de célébrer ce moment historique tout en rappelant le rôle prépondérant joué par notre pays dans la lutte de libération des peuples de l'Afrique.

"Je crois qu'en tant que guinéen et patriote convaincu comme la plus part des guinéennes et guinéens d'ailleurs, c'est une fierté de célébrer cette journée guinéenne et aussi africaine. Africaine en ce sens que notre pays a été á l'avant garde de la lutte de libération du continent en général et de l'Afrique noire francophone en particulier. Parlant du bilan, je crois que comme toutes les jeunes nations, notre pays a connu des hauts et des bas depuis son indépendance. Mais ce qui est plus important aujourd'hui pour nous, c'est d'assumer notre passé et de nous projeter vers l'avenir. Parlant du régime PDG, je dirai qu'il y'a eu beaucoup de manquements. C'est le parti qui nous a conduit á l'indépendance sans ignorer les autres formations politiques de l'époque qui ont aussi joué leur partition de façon remarquable. Aujourd'hui quand on parle du père de l'indépendance Ahmed Sékou Touré, on voit plutôt le sanguinaire et on ignore le côté héroïque de l'homme. Certes sous son règne, il y'a eu beaucoup de faux complots mais il y'a eu aussi des vrais complots téléguidés depuis l'étranger car pour certains, il fallait tout faire pour abattre le père de l'indépendance et faire échouer la nouvelle république pour non seulement lui faire payer son choix mais aussi le faire échouer pour ne pas que les autres peuples frères d'Afrique suivent son exemple. Mais c'était mal connaître la volonté des peuples de se libérer du joug colonial. Napoléon était un sanguinaire mais les français le présentent comme un héros, Staline était un tyran mais les russes sont fiers de lui. Alors pourquoi nous, nous ne pouvons pas célébrer nos héros ? Mais personnellement ce que je reproche surtout au Président Sékou Touré, c'est d'avoir décimé notre élite cultivant ainsi la médiocrité dans notre administration. Mais je crois qu'il avait compris à la fin de sa vie que sur le plan interne, il avait fait un gâchis et il voulait se rattraper avec l'ouverture et les réformes qu'il avait entamées. Mais la nature en a décidé autrement.

Sur ce qu'il pense des violences politiques et sociales dans notre pays depuis l'indépendance et de la réconciliation.

"Aujourd'hui plus que jamais notre pays a besoin d'entente, de compréhension et surtout de pardon. La haine cultivée suite aux différentes violences politiques et sociales doit être bannie. A mon avis, les autorités devraient initier des journées nationales de pardon et de réconciliation, des journées au cours desquelles on doit confronter en public les bourreaux et les victimes ou leurs descendants pour que la première reconnaisse ses torts demande pardon et que la seconde catégorie accepte la main tendue et pardonne. Et pour cela, la presse devrait jouer un rôle primordial. On pourrait aussi profiter de ces journées pour faire des prières et des sacrifices dans l'ensemble du territoire national où chaque famille en fonction de ses moyens enlève même un franc pour demander pardon á Dieu pour tous les crimes commis dans ce pays. En ce moment, je crois que notre pays va plus respirer."

Sur ses attentes d'éventuelles réalisations du pouvoir actuel, Ibrahima Kalil n'a pas n'a pas caché son optimisme. "Je crois que nos compatriotes doivent garder espoir avec ce pouvoir en ce sens que le Président Alpha Condé a réussi en 8 ans là où ses prédécesseurs n'ont pas réussi pendant 50 ans. Donc on peut voir cela comme un miracle. Pour le future, Il y'a pleins de projets tels que la réalisation du barrage de Souapiti, et d'autres micro-barrages qui vont bientôt être achevés, ce qui nous permettra de concrétiser notre indépendance énergétique. Nous avons la construction de l'autoroute Coyah-Dabola et tant d'autres projets qui pourront booster notre développement"

Enfin, il souhaite que les guinéens saisissent cette opportunité pour s'unir afin de relever les différents défis qui l'assaillent

"Je souhaite bonne fête au Président de la république, à nos compatriotes vivant en Guinée et á l'étranger et je voudrai qu'on saisisse cette opportunité pour nous pardonner, nous unir et ensemble regarder vers l'avenir pour qu'au-delà de sa beauté historique, qu'on bâtisse une belle nation moderne et civilisée.

En savoir plus

60 ans d'indépendance de la Guinée - Le CNOSCG invite le peuple à s'unir d'avantage dans l'intérêt de la Nation (déclaration)

Dansa Kourouma, président du Conseil national des organisations de la société civile en… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.