2 Octobre 2018

Congo-Kinshasa: La MONUSCO procède au lancement d'un projet de résolution des conflits fonciers dans le Nyiragongo

communiqué de presse

Lundi, 01 octobre 2018 - La MONUSCO a lancé un projet de « réduction et prévention des risques des violences communautaires liées aux problèmes fonciers dans le territoire de Nyiragongo ». Ce projet de la section CVR/DDRRR est effectué au bénéfice des populations des groupements Kibumba et Buhumba.

Il aura un impact positif pour les 54 médiateurs fonciers, y compris les 100 bénéficiaires des jugements expédiant et bénéficiaires indirects dans les groupements Kibumba et Buhumba.

Ce projet d'une période de huit mois, sera exécuté par l'organisation internationale Centre Interculturel pour la Paix dans les pays des Grands Lacs CIPGL.

Au nom du Chef du bureau de la MONUSCO du Nord Kivu, Jean-Claude Yalongo, a noté que ce projet « s'articulera sur trois principaux axes d'activités, à savoir, primo, les activités de sensibilisation par le biais de la vulgarisation des principes clés de la loi foncière. Secundo, les activités de renforcement de capacité en techniques de médiation foncière via les comités locaux de médiation foncière, et tertio, les activités judiciaires à travers l'homologation par voie de jugements des compromis trouvés. Ce projet s'inscrit dans le cadre des efforts conjoints Monusco pour la restauration de l'autorité♪ de l'Etat dans le territoire de Nyiragongo. »

Pour la ministre provinciale de la justice, ce projet si louable de la section d'appui à la justice de la Monusco Goma doit s'étendre partout en province mais aussi que les autres organisations et structures qui œuvrent dans le domaine judiciaire. Feza Binti Mutia a loué ce type d'initiatives de la MONUSCO : « Des initiatives à l'occurrence le présent projet porté par la section d'appui à la justice de la Monusco Goma sont non seulement les bienvenus mais aussi à implémenter sous autres cieux de notre chère province. D'autres structures étatiques et para étatiques devraient emboiter les pas en soutenant sans aucune faille cette initiative. »

Pour les exécutants dudit projet, les attentes sont plus basées sur les résultats. Maitre Omari Rachid, coordonnateur de l'organisation CIPGL est revenu sur « Les attentes de l'organisation CIPGL International, sont plus basées sur les résultats que nous allons obtenir sur terrain, parce qu'effectivement nous sommes en train d'appeler la population du territoire de Nyiragongo et plus précisément celles du groupement de Kibumba et de Buhumba de pouvoir s'approprier ce projet afin que nous puissions avoir n'est-ce pas un résultat escompté. C'est-à-dire que nous puissions, à notre niveau, réduire tant soit peu n'est-ce pas les conflits fonciers qui se s'observent aujourd'hui dans le territoire de Nyiragongo. »

Pour sa part, Alphonse Sebwabwe, président de la société civile du groupement Buhumba pense que ce projet est utile pour consolider la paix et le développement dans ces deux groupements en proie des conflits fonciers : « Nous croyons que ce projet va vraiment diminuer la tension des conflits fonciers dans nos deux groupements. Parce que c'est un projet qui arrive pour accompagner la sous-commission de résolution des conflits et après une médiation de cette commission qui est maintenant un appui technique. Je pense que vraiment les conflits vont diminuer. »

La cérémonie a eu lieu au bureau du groupement Munigi en présence du ministre provincial de la justice, du représentant du chef de bureau de la Monusco Goma, des responsables de CIPGL ainsi que les bénéficiaires.

Congo-Kinshasa

Les expulsés d'Angola ne sont pas tous des illégaux

En quelques semaines, ce sont des centaines de milliers de personnes qui ont franchi la frontière entre l'Angola… Plus »

Copyright © 2018 United Nations Stabilization Mission in the DR Congo. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.