Congo-Kinshasa: Sud-Kivu - JED condamne l'agression d'un journaliste-reporter par un groupe de policiers

Cet article a été initialement publié sur jed-afrique.org le 1 octobre 2018.

Journaliste en danger (JED) demande au commandant provincial de la police du Sud-Kivu de réagir le plus vite possible à la violente agression policière dont a été victime, le samedi 29 septembre 2018, Justin Mwamba, journaliste-reporter de la Radiotélévision Ngoma ya Kivu, station émettant à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu (Est de la RDC).

Selon les témoignages recueillis par JED, Justin Mwamba a été passé à tabac par un groupe d'éléments de la police nationale congolaise agissant sous les ordres d'un officier supérieur pendant qu'il tentait de couvrir une manifestation organisée par des membres de la société civile locale qui protestaient contre l'insécurité qui règne dans la ville de Bukavu.

Le journaliste a été brutalement tiré par les habits et projeté par terre. Il a été par la suite roué des coups par ces policiers qui s'en prenaient à toutes les personnes venues assister à une tribune populaire organisée par la société civile, au lendemain de l'assassinat d'un « changeur de monnaie » par un groupe d'hommes armés. Après l'avoir tabassé et violenté, les éléments de la police ont tenté de lui ravir son matériel de reportage.

Justin Mwamba a expliqué à JED qu'en dépit du fait qu'il s'était présenté comme journaliste, envoyé par sa rédaction pour couvrir cette manifestation, l'officier a immédiatement instruit ses agents de se charger de lui. « Ils m'ont tabassé et grièvement blessé à la mâchoire », s'est plaint le journaliste.

Journaliste en danger (JED) condamne sans équivoque cette agression qui ne peut se justifier et considère qu'il s'agit là d'un acte de violence inacceptable contre un journaliste en plein exercice de sa profession.

Pour JED, cet acte ne peut rester impuni.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Presse et Média

Plus de: IFEX

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.