3 Octobre 2018

Afrique du Nord: Lancement de la lutte contre le criquet pèlerin

Opérationnalisation à Nouakchott des activités de la force commune d'intervention

La capitale mauritanienne a abrité, lundi, la cérémonie de lancement effectif des activités de la force d'intervention contre le criquet pèlerin, sur financement de la Commission de lutte contre le criquet pèlerin dans la région occidentale (CLCPRO), relevant de la FAO.

Le champ d'intervention de cette force, mise en place au cours de la réunion des ministres chargés de l'Agriculture dans les pays membres de la CLCPRO en octobre 2016 en Algérie, s'étend également au Burkina Faso, Mauritanie, Maroc, Niger, Sénégal, Tchad, Libye et Mali.

Cette force s'inscrit dans le cadre du processus de renforcement de l'intégration sur le terrain et la coordination entre ces États dans le domaine de la lutte contre le fléau acridien, en plus de la coopération commune en vue de l'organisation d'opérations d'exploration et de lutte anticipée conformément à la stratégie préventive adoptée par les pays membres de la Commission.

S'exprimant lors de cette cérémonie, le Secrétaire général du ministère de l'Agriculture, Ahmedou Ould Bouh, a qualifié le lancement officiel des activités de cette force commune d'intervention antiacridienne de grand événement, qui sera sanctionné par l'envoi de cinq équipes terrestres communes, composées de dix explorateurs de chaque Etat-membre de ladite Commission.

Pour sa part, le Secrétaire exécutif de la CLCPRO, Mohamed Lemine Ould Hamouny, a attiré l'attention sur l'outil efficace que représente cette force commune, notamment en termes d'échange d'expériences et de connaissances relatives à l'exploration et à la lutte antiacridienne.

«L'organisation de cette activité en Mauritanie tient compte du climat de sécurité et de stabilité qui sécurise le lancement de ce type d'actions, d'une part, et l'importance du Centre mauritanien de lutte antiacridienne, notamment sa riche et pionnière expérience au niveau de la région, qui lui a permis d'abriter le siège de la force commune et de mettre en exergue l'appui constant qu'il reçoit de la CLCPRO, d'autre part», a-t-il expliqué.

Le directeur général du Centre national de lutte antiacridienne, Sid Ahmed Ould Mohamed, a exprimé, quant à lui, la satisfaction de la Mauritanie de l'accueil de cette force commune, qui traduit la reconnaissance de la FAO et de tous les pays membres de la CLCPRO des grands efforts déployés par le pays dans la lutte contre le fléau des criquets pèlerins, au cours d'invasions répétées.

Il a de même mis en exergue l'opérationnalité du centre et sa disponibilité totale de coopération et de coordination avec les Etats concernés, ainsi qu'avec la Commission antiacridienne précitée, afin de réaliser les aspirations des Etats membres dans les domaines d'exploration et de la lutte contre ce fléau transfrontalier.

Maroc

Vera Songwe, secrétaire exécutive de la CEA - «Les pays africains peuvent faire mieux avec une meilleure politique fiscale»

La 38ème réunion du Comité d'experts de la Conférence des ministres africains des finances,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.