Afrique: Les perspectives technologiques de Digital Earth Africa captivent les participants au UN-GGIM : Afrique

communiqué de presse

Addis-Abeba, Éthiopie, le 2 octobre 2018 (CEA) - La quatrième session du Comité régional sur la gestion mondiale de l’information géospatiale des Nations Unies pour l’Afrique se poursuit ce mardi, à Addis-Abeba. La séance du matin s’est concentrée sur les groupes de travail de l’UNGGIM et sur une organisation plus efficace de ceux-ci.

Les participants ont discuté des défis auxquels les groupes de travail de l’UNGGIM font face et des opportunités qui peuvent être exploitées. Ils ont également examiné le mandat des groupes et leur souhait de voir les groupes de travail participer à diverses réunions de groupes d’experts au niveau mondial.

Ils se sont également intéressés à la manière dont ils peuvent traduire le Plan d’action pour la gestion de l’information géospatiale à l’échelle mondiale (AAP-GGIM) en projets concrets et réalisables. L’AAP-GGIM est un outil de mise en œuvre de la gestion de l’information géospatiale des Nations Unies en Afrique, qui met l’accent sur la nécessité d’intégrer les informations et les statistiques géospatiales.

Cinq groupes de travail composent l’UNGGIM à savoir, le cadre de référence géodésique, les bases de données et normes fondamentales, les cadres institutionnel et juridique pour l’Afrique, le renforcement de capacités et de compétences et l’intégration de l’information géospatiale et statistique aux fins d’une application sectorielle.

Dans l’après-midi, les délégués ont participé à un atelier sur Digital Earth Africa et la courbe de données régionale. Ils se sont concentrés sur le principal défi du continent, à savoir comment transformer les données en développement afin de répondre aux besoins de sa population en croissance rapide, alors que la variabilité climatique augmente.

Les participants ont été informés de la technologie du cube de données, qui est destinée à aider à relever certains des plus grands défis de l’Afrique et à libérer son potentiel social et économique.

Digital Earth Africa vise à fournir une plate-forme continentale unique pour démocratiser la capacité de traitement et d’analyse de données satellitaires afin d’améliorer la prise de décision dans de nombreux domaines, notamment la gestion de l’eau, des forêts et des ressources côtières, de l’agriculture et du développement urbain.

Il suivra les changements en Afrique avec des détails sans précédent et fournira des données sur un grand nombre de questions, notamment l’érosion des sols et des côtes, l’agriculture, le développement des forêts et des déserts, la qualité de l’eau et les modifications de la qualité de l’eau et des établissements humains.

Publié par :

La Section des communications
Commission économique pour l’Afrique
BP 3001
Addis-Abeba (Éthiopie)
Tél. +251 11 551 5826
Adresse électronique : eca-info@un.org

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Economic Commission for Africa

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.