Sénégal: célébration de la journée mondiale des animaux, le 4 octobre - L'ONG Brooke plaide pour un bien etre des equides de trait

Le 4 octobre a été institué Journée mondiale des animaux. A l'instar de la communauté internationale, l'Ong Brooke qui œuvre pour le bien-être des équidés de trait a célébré cette journée hier, jeudi 4 octobre. Le but de la journée, c'est d'élever le statut des animaux, d'améliorer leur standard de vie et de mettre en oeuvre les normes de bien-être qui s'appliquent à ces animaux.

«Cette journée fait l'objet d'une célébration formelle dans 17 pays de l'Afrique. Au Sénégal, pour l'instant, il n'y a pas encore une célébration formelle. En tant qu'Ong qui milite pour le bien-être animal, nous avons décidé de célébrer cette journée à notre niveau. Des caravanes de sensibilisation sur le mauvais traitement des équidés sont organisés dans certaines localités comme Thies, Sokone, Bambey et Louga», a fait savoir Dr Mactar Seck, chargé de programme de l'Ong Brooke.

«Notre rôle, poursuit-il, est de sensibiliser les populations sur la nécessité d'une bonne protection des animaux qu'ils utilisent.» Selon M. Seck, l'apport économique des équidés est considérable. Car, ces animaux sont source de revenus pour les populations. «Si les animaux sont maltraités, leur productivité baisse. Ces animaux sont des êtres vivants comme nous et il est du devoir de l'homme de veiller à leur bien-être. D'ailleurs, au Sénégal, il y a une législation qui est instaurée pour protéger les animaux. Nous pensons que la mise en application de ces textes permettra une meilleure prise en compte du bien-être animal», soutient-il.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.