6 Octobre 2018

Maroc: Le tissu associatif d'Oujda appelle au respect de la loi sur les associations

De réclamer une nouvelle loi sur les associations à demander simplement la mise en œuvre de la loi actuelle. Un collectif d'associations de l'Oriental s'est réuni mercredi 3 octobre courant à Oujda, pour «dénoncer les agissements des agents d'autorité» dans cette région.

Lors de cette réunion organisée par l'Espace associatif, en partenariat avec l'Association Oujda Ain Ghzal et l'Association de coopération pour le développement et la culture, les participants ont souligné le tempérament «arbitraire» des agents d'autorité et «leurs comportements contraires à la loi».

Abdelouahed El Ghazi, coordinateur national du programme d'appui au processus de participation démocratique au Maroc, a indiqué que le ministère de l'Intérieur « ne cesse d'attaquer les associations, contrairement aux termes de la loi, et parfois même en intervenant dans le choix de la liste interne des bureaux, contrairement aux lois et aux libertés publiques. Et c'est pourquoi il est temps de relancer la campagne de plaidoyer pour le respect de la loi sur les associations». Et d'ajouter: «Alors qu'au niveau national, les associations réclament une nouvelle loi, à Oujda à titre d'exemple, les acteurs associatifs ne demandent que le respect des termes de la loi actuelle », explique M. El Ghazi.

Il a également soulginé qu'«il n'y a pas de raisons pour que le ministère de l'Intérieur interdise les activités des ONG, alors que la Constitution marocaine accorde ces prérogatives au pouvoir judiciaire ».

De son côté, Mustapha Chafii, consultant auprès de l'Espace associatif, a indiqué qu'il «existe des textes, conventions et pactes internationaux que le Maroc a ratifiés, mais les acteurs associatifs butent sur des comportements politiques et administratifs inquiétants».

« Il faudrait prévoir des sanctions à l'encontre des agents d'autorité qui entravent l'application des lois, conformément au principe de reddition des comptes», a-t-il demandé.

Mustapha Chafii a, par la suite, appelé les associations à encourager le bénévolat et à inciter les jeunes et les femmes à intégrer les structures associatives, afin d'assurer la relève.

Maroc

Bilan avec Brahim Fassi Fihri, Président de l'Institut Amadeus

La 11ème édition du Forum des MEDays a vécu. Après quatre jours d’échanges, le… Plus »

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.