Afrique: La croissance mondiale revue à la baisse, à 3, 7%

Baisse de croissance

Le dernier rapport sur les Perspectives de l'économie mondiale prévoit une croissance mondiale stable sur la période 2018-19, au rythme de 3,7 % comme en 2017.

"Cette croissance dépasse celle enregistrée n'importe quelle année entre 2012 et 2016", souligne le Fonds monétaire international (FMI) sur sont site, en citant son nouveau rapport.

Cette prévision a toutefois été revue à la baisse comparée à la projection faite en avril. "En avril dernier, l'expansion généralisée de l'économie mondiale nous a amenés à prévoir une croissance de 3,9 % pour cette année et l'année prochaine.

Cependant, étant donné ce qui s'est passé depuis, ce chiffre semble trop optimiste : plutôt que de s'accélérer, la croissance s'est stabilisée à 3,7 %", explique le FMI.

L'institution financière se réjouit de ce que "de nombreux pays ont atteint le plein emploi ou s'en approchent". Elle indique également que les craintes déflationnistes antérieures ne sont plus aujourd'hui d'actualité.

Autant de facteurs qui font que les dirigeants ont "une excellente occasion pour accroître la résilience de leur économie et mettre en œuvre des réformes propices à la croissance".

Le FMI n'en indique pas moins que "des nuages s'annoncent à l'horizon". "La croissance s'est avérée moins équilibrée qu'on ne l'espérait.

Non seulement certains des risques de dégradation que nous avions recensés dans notre dernier rapport sur les Perspectives de l'économie mondiale se sont matérialisés, mais de plus, la probabilité de nouveaux chocs sur notre prévision de croissance a augmenté", prévient le Fonds.

Il ajoute que "dans plusieurs grands pays, la croissance est portée par des politiques qui semblent intenables à long terme". D'où l'urgence "pour les dirigeants de passer à l'action", souligne-t-il.

"Globalement, par rapport à il y a six mois, la croissance prévue pour 2018-19 dans les pays avancés est inférieure de 0,1 point de pourcentage, avec notamment des révisions à la baisse pour la zone euro, le Royaume-Uni et la Corée", soutient le FMI.

Il ajoute : "Les révisions à la baisse pour les pays émergents et les pays en développement sont plus marquées, à -0,2 et -0,4 point de pourcentage, respectivement, pour cette année et l'année prochaine".

*

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.