Maroc/CEDEAO - La bonne idée d'Amadeus

9 Octobre 2018
Infomediaire

L’Institut Amadeus lance en partenariat avec l’Université Internationale de Rabat (Pôle Sciences Po) une formation certifiante au sein du Forum MEDays 2018 sur le thème « Adhésion du Maroc à la CEDEAO : Fondements et enjeux ». Celle-ci s’adresse aux cadres d’entreprises privées et publiques marocains dans le but d’acquérir une meilleure compréhension des opportunités et des défis que représente l’intégration marocaine à l’organisation régionale.

Afin de comprendre l’objectif de cette nouvelle activité, situons le contexte. En février 2017, le Maroc a officiellement exprimé sa volonté de rejoindre la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en tant qu’État membre à part entière. Portée par la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette demande n’est qu’une suite logique à la dynamique que connaissent les relations multidimensionnelles et multisectorielles entre le Maroc et les pays ouest-africains ces dernières années.

L’Institut Amadeus s’est naturellement penché sur cette thématique dans ses travaux de recherche et de débats. Au printemps dernier dans le cadre de sa tournée Ouest Africaine – Dakar, Abidjan et Accra – l’Institut Amadeus a initié une série de workshop et conférences sur l’adhésion du Maroc à la CEDEAO en partenariat avec des think tanks locaux – IPAR (Sénégal), CIRES (Cote d’Ivoire) et IMANI (Ghana). L’objectif était d’instaurer un dialogue ouvert avec les représentants de la société civile de ces trois pays – chambres de commerce, universitaires et médias.

Cette initiative avait été menée suite au constat suivant : il existe actuellement un manque de compréhension des fondements de la demande marocaine et il était important de prendre connaissance des préoccupations, d’écouter les questionnements et de présenter également la perspective marocaine à cette adhésion avec la participation d’une délégation du secteur privé et de la société civile.

L’ambition de l’Institut Amadeus à travers cette formation certifiante est de partager ses connaissances et son expertise de la CEDEAO et préparer les différentes parties prenantes à l’Adhésion du Maroc à la CEDEAO

C’est donc sans surprise que l’Institut Amadeus poursuit cette initiative dans le cadre des MEDays 2018. Tout d’abord les MEDays débuteront leur 11ème édition avec un workshop entre décideurs et experts intitulé « Le Maroc dans la CEDEAO : Réaliser la CEDEAO des Peuples », suivie d’une séance plénière également dédiée à cette thématique en ouverture le jeudi 8 novembre. Puis dans le cadre de ces échanges aura lieu la formation « Adhésion du Maroc à la CEDEAO : Fondements et enjeux ». L’ambition de l’Institut Amadeus à travers cette formation certifiante est de partager ses connaissances et son expertise de la CEDEAO et préparer les différentes parties prenantes à l’Adhésion du Maroc à la CEDEAO, notamment:

– Identifier les opportunités et défis que représentent l’adhésion du Maroc à la CEDEAO ;

– Analyser les impacts économiques, politiques, environnementaux et sociaux liés à l’adhésion du Maroc à la CEDEAO ;

– Fournir les outils fondamentaux non seulement d’un point de vue managérial mais également en permettant d’acquérir une vision globale et complète des différents challenges que représente l’ouverture du Maroc au pays de la CEDEAO ;

– Évaluer et analyser le potentiel de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO en termes d’opportunités d’affaires ;

– Approfondir la compréhension et la connaissance des nouveaux marchés africains et émergents

La formation est ouverte aux cadres d’entreprises et du secteur public, entrepreneurs, investisseurs, porteurs de projets, acteurs de la société civile et particuliers. Un certificat leur sera délivré par l’Université Internationale de Rabat, Pôle Sciences Po «Partenaire Académique» de l’Institut Amadeus.

La date limite des inscriptions pour les participants est fixée au 31 octobre 2018.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.