Ile Maurice: Achat d'hôtel aux Seychelles - Le deal NMH/Krishan Malhotra toujours «on»

Malgré les réserves de l'opposition aux Seychelles sur le projet de vente de l'ex-hôtel Reef par New Mauritius Hotels (NMH) au Dr Krishan Malhotra, celuici a toutes les chances de le racheter. À condition que les autorités seychelloises donnent leur feu vert.

«Nous attendons que l'acheteur obtienne les autorisations nécessaires des autorités seychelloises», a déclaré Gilbert Espitalier-Noël à l'express hier. Le Chief Executive Officer du groupe NMH soutient ne pas vouloir entrer dans une polémique et commenter les déclarations du leader de l'opposition seychelloise Wavel Ramkelawan «qui sont faites dans un contexte politique très particulier».

Gilbert Espitalier-Noël fait ressortir que la balle est maintenant dans le camp du gouvernement seychellois. Dans l'entretien de Wavel Ramkelawan publiée dans notre édition d'hier, celui-ci affirme que le gouvernement n'est pas en présence d'une telle demande. C'est du moins la réponse qu'il a obtenue suite à une Private Notice Question au sujet du rachat de l'ex-hôtel Reef, en septembre.

Il a également exprimé ses réserves sur l'implication du Dr Malhotra, (beau-frère du Premier ministre Pravind Jugnauth), celui-ci étant au centre même de l'affaire MedPoint, qui devrait être entendue par le Privy Council l'an prochain. «Nous ne voulons pas que l'affaire MedPoint vienne entacher l'image des Seychelles», a-t-il déclaré.

Transparence

Au sujet de la vente du Reef, répondant à Wavel Ramkalawan, qui parle de soupçons d'irrégularités, Gilbert Espitalier-Noël fait ressortir que le groupe NMH a acheté l'établissement hôtelier en 2001, lequel, à cette date, n'était déjà plus en opération, dans le cadre du développement de l'île SteAnne. Cette transaction s'est faite en toute transparence avec les autorités seychel- loises. «Même si je n'étais pas chez NMH à cette époque, je ne suis au courant d'aucun élément qui pourrait, 18 ans après les faits, remettre en cause la régularité de la transaction.»

Le patron du groupe hôtelier rassure aussi sur ses investissements aux Seychelles. «Nous venons de lancer l'appel d'offres auprès de compagnies de construction Seychelloises pour le redéveloppement de Sainte-Anne Resort.» Un projet, au coût d'environ 70 millions d'euros (Rs 2,8 milliards), débutera en janvier 2019 et sera complété en août 2020. «Ce projet d'envergure sera l'un des plus grands chantiers réalisés aux Seychelles. Nous sommes heureux de nous être associé au Club Med qui sera le locataire et l'opérateur de ce nouveau resort cinq-étoiles.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.