9 Octobre 2018

Burkina Faso: Haut conseil du dialogue social - A l'écoute des «forces morales»

Conformément à son programme d'activités, le Haut conseil du dialogue social (HCDS) a rendu visite, les 8 et 9 octobre 2018 à Ouagadougou, aux « forces morales » que sont la Fédération des Eglises et Missions évangéliques, le Moogho Naaba et l'Eglise catholique.

Afin de mener à bien sa mission de prévention et de résolution des conflits, le Haut conseil du dialogue social (HCDS) se met à l'écoute des «forces morales» de la société burkinabè. Ses responsables sont allés prendre des «conseils avisés» auprès des autorités religieuses et coutumières à Ouagadougou.

La tournée de la délégation conduite par le président, Domba Jean Marc Palm, a commencé dans l'après-midi du lundi 8 octobre à la Fédération des Eglises et Missions évangéliques (FEME) du Burkina Faso.

Après une entrevue d'une trentaine de minutes avec les dirigeants de la fédération, le président Palm a confié que son institution a demandé la contribution et la disponibilité des « frères » des Eglises évangéliques au cas où, elle aura besoin d'eux dans le règlement de conflits sociaux.

« Ayant pour mission principale la promotion du dialogue social, le Haut conseil a besoin de l'accompagnement des forces morales telle, la FEME », a précisé le premier responsable du HCDS.

Pour sa part, le président de la FEME, Pasteur Henri Yé, a fait savoir que la communauté protestante est honorée de cette visite et disposée à contribuer à la promotion d'une société dans laquelle les fils et filles se parlent et recherchent ensemble les solutions adéquates aux problèmes qui pourraient survenir.

Le président du HCDS, Pr Jean Marc Palm et son staff ont poursuivi leur visite de courtoisie aux autorités coutumière et religieuse.

Le mardi 9 octobre 2018, ils étaient chez le Moogho Naaba Baongho et le Cardinal Philippe Ouédraogo. Ils sont allés implorer les mânes des ancêtres pour la réussite de la mission qui leur a été confiée par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Une mission noble et difficile

Après avoir présenté le HCDS, composé d'une trentaine de membres, Pr Palm a indiqué que cette visite était incontournable. «Nous sommes venus demander les conseils, l'accompagnement et surtout les bénédictions de sa Majesté, qui sont des aspects à ne pas omettre en Afrique », a-t-il soutenu.

Le Moogho Naaba Baongho a dit être honoré de cette initiative, entreprise par le premier responsable de HCDS, qui a à sa charge, une mission noble et difficile à remplir avec modestie.

« Soyez humbles, modestes et à l'écoute de vos collaborateurs et du peuple, car c'est dans le dialogue que vous trouverez des solutions pour que la paix et la cohésion sociale règnent dans notre pays », a-t-il conseillé à ses hôtes.

Après le palais royal, le président Palm et sa délégation ont « tapé » à la porte de l'archevêché, où ils ont été accueillis par le Cardinal Philippe Ouédraogo. Là-bas aussi, c'était le même son de cloche : ''Recueillir les conseils avisés et l'accompagnement également des autorités religieuses".

Pr Palm a signifié que l'Eglise catholique n'est pas uniquement la prière. Elle est à l'entendre, une force spirituelle, sociale et une autorité morale au « pays des Hommes intègres ». D'autres visites ont été programmées dans les jours à venir, dans la région des Hauts-Bassins.

Burkina Faso

Planification familiale - Sénégal, Burkina Faso et Côte d'Ivoire cités en exemple

Le Sénégal, le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire ont été cités en exemple, lors… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.