10 Octobre 2018

Mali: Le gouvernement veut réquisitionner les magistrats en grève

Au Mali, après onze semaines de grève de la magistrature, le gouvernement décrète la réquisition des magistrats en grève. Des magistrats qui réclament toujours une sécurisation des tribunaux ainsi qu'une revalorisation des salaires. Malgré plusieurs rencontres entre les autorités et les syndicats, chacun est resté sur ses positions et chacun hausse le ton. Depuis hier soir, le gouvernement tente de remettre les magistrats sur le chemin des tribunaux.

C'est dans un décret lu à la télévision nationale que la ministre de la Fonction publique vient officialiser les bruits qui couraient depuis 24 heures. Les procureurs, magistrats de la cour d'appel ou des différents tribunaux sont tous réquisitionnés d'office pour reprendre le travail.

Selon la déclaration du gouvernement, le mouvement, entamé le 25 juillet, ne respecte pas le service minimum. Depuis plus de 70 jours, les audiences ne se tiennent pas, les actes ne sont pas délivrés, en bref, la justice est totalement à l'arrêt.

Une grève illégale ?

Pour justifier ce décret de réquisition, le gouvernement s'appuie sur l'avis rendu par la Cour suprême la semaine dernière, sur demande du Premier ministre. Selon cette haute juridiction, la grève des magistrats est illégale.

Un avis fustigé par les syndicats qui rétorquent que cette consultation n'est pas conforme à la loi. Selon les magistrats, le Premier ministre ne peut consulter la Cour suprême uniquement sur des projets de lois ou sur des projets de décret.

Mali

Dans le centre du pays, les enseignants ont la peur au ventre

Le Premier ministre malien s'est rendu dans le centre du pays, cette fin de semaine, pour y réaffirmer… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.